Balmain

BALMAIN A PORTÉE DE NAIN

Posted on

Un budget de Qataries pour une Haute Couture de « cata rien », Rousteing ou l’handicapé de l’aiguille, le tueur plagiaire de la mode reste sans inspiration quand il faut donner la quintessence de son métier. Il montre, enfin, son vrai visage, celui que nous avions décrit, il y a déjà quelques mois, le visage du zéro de la création. L’homme couture le plus démuni de la Fashion Week, c’est un lexicographe amateur comme un crachat laissé sur le « faux bourg », martelant de son marteau aiguille le bons sens et la solitude de sa page blanche. Après Sorbier on peut constaté que devant les moyens de celui-ci et de la maison du même nom, Rousteing avec ses moyens illimités n’arrivent même pas à décoller du sol de quelque millimètres, alors qu’un vrai créateur avec peu de moyen, peut réaliser une collection si merveilleuse et envoûtante.

Olivier comme opprobre du métier, il abuse de la permission qu’ont les gens d’esprit à être laids. Un vermisseau né du cul de l’abbé Desfontaines, on n’a jamais employé autant d’esprit à nous rendre bête, il me prend envie de marcher à quatre pattes quand on regarde l’ouvrage, car cela n’est plus de mon âge.

Il est l’ennui du genre humain, un charlatan trompeur et vain changeant vingt fois son mithridate. Le nom même de ce baladin couturier souille les lettres de noblesse de la Haute Couture, où le mieux, pour lui, c’est le bien d’autrui. Read the rest of this entry »

Advertisements

BALMAIN POËN PARIS 2016

Posted on Updated on

THEINFLUENCERLe chic inimitable du style et de la flamboyance, c’est au premier rang du défilé Balmain sur les Champs Elysées que la Reine mère Kardashian était présente pour cette Paris Fashion Week 2016.

La Paris Fashion Week continue avec le défilé des collections de grandes maisons de prêt-à-porter au programme ce jour. Mais, c’est sur la Maison Balmain que nous avons choisie de reporter. Depuis quelques semaines, elle envahit les réseaux sociaux par sa communication mettant en avant les derniers préparatifs du show. Son jeune directeur artistique, Olivier Rousteing, fignole les derniers détails du défilé de même qu’il vérifie ses publications sur la toile avec sa “Balmain Team” comme il aime l’appeler.

Une jeune femme blonde démarre le show sur un bleu comme le ciel corseté de lacets sur le devant et très cintré à la taille. Le chic uniforme du jeune visionnaire de la couture prépare sa reconvertion vers d’autres horizons, en particulier, chez Dior où il se verrait bien et où, surtout Monsieur Arnault le verrait bien. Pour cela, il faudra probablement d’abord faire un chèque pour acheter la maison Balmain.

Cette collection de prêt à porter 2016 est un coup de maître. Il est rare d’entendre une salle applaudir à chaque tenue. Les volutes du Grand Couturier nous murmurent la résonance du mot Read the rest of this entry »

BALMAIN BY ROUSTEING

Posted on Updated on

CHLOHECOUTUREPour cette collection 2016, le couturier Olivier Rousteing s’est dépassé sur le plan de la création. Son défilé était très prolifique. On retrouve tout au long du show trois grandes idées : résille, volant et bustier croisé qu’il décline dans différentes matières et de couleurs tout au long du show.

La musique de Michael Jackson rythme la présentation. Il est quand même à noter que beaucoup de mannequins bien que musclés sont trop maigres et que les vêtements ne sont pas ajustés au corps et flottent donnant une impression de non fini alors que la collection est superbe.

Il est enfin agréable de voir un jeune designer aimer les femmes pour avoir envie de les sublimer. A quand le retour à une vrai élégance chez les autres. Merci Monsieur Rousteing. L’équipe de Canal-Luxe a apprécié votre défilé.

Anonymode.