# TAG

Posted on Updated on

La maison du groupe LVMH rend hommage au pilote brésilien Ayrton Senna à travers une collection de montres ornées du fameux bracelet en acier « Legend », redessiné pour l’occasion. 
Sous la forme d’un hologramme dans un premier temps, lors de la présentation de la dernière collection de montres séries spéciales de la marque, puis dans une nouvelle campagne publicitaire qui lui est entièrement dédiée.
Cette campagne s’accompagne du lancement de quatre nouvelles séries spéciales au design exclusif, créées en hommage au pilote automobile.

Les deux modèles se referment grâce au bracelet « Legend », qui fait son grand retour pour cette collection spéciale, proposé avec des mailles en forme de « S ».

Deux autres chronographes – automatiques cette fois – viennent compléter cette collection spéciale. Il s’agit de la TAG Heuer Carrera Calibre 16 Chronograph Senna Special Edition.
Advertisements

FILAMENT 3D VERTUEUX

Posted on Updated on

Basée à Rotterdam, une société a développé à partir de vos bouteilles de contrex un filament pour imprimante à 3D.

Présenté à Berlin lors de l’évènement 3D Printing Europe, le filament a notamment remporté le prix de « Best Material Development for 3D Printing in 2015″.

Après plusieurs mois de recherche, la start-up a réussi à mettre au point un procédé permettant de recycler deux types de plastique : l’ABS issu des tableaux de bord de voiture, principalement de Volvo et d’Audi, et le Polytéréphtalate d’éthylène, plus connu sous le nom de PET, que l’on retrouve dans les bouteilles plastiques.
Aujourd’hui, la start-up commercialise deux types de filaments, le ‘Dashboard Black ABS’, un filament noir à la finition mat et le ‘Bottle Translucent PET’, un filament PET transparent. Chaque filament est proposé en bobine de 750g.

La startup Refil a été fondée, suite à un projet développé en interne, par le studio néerlandais “Better Future Factory”, spécialisé dans les solutions technologiques respectueuses de l’environnement.
«En utilisant notre Refilament au lieu d’un filament ordinaire, toutes vos créations deviennent recyclés, » commente le co-fondateur Casper van der Meer. « Que ce soit des vases, des jouets, des bijoux, des modèles architecturaux, des prothèses ou tout autre produit… ils sont tous des produits recyclés dès lors que vous utilisez Refilament. » « Après de nombreuses recherches, nous pouvons désormais développer Refilament afin qu’il est la même qualité que les filaments ordinaires, sans aucun additifs toxiques.
Bientôt, vous pourrez recycler vous-même vos bouteilles d’eau et réaliser vos propres objets à partir de vos rejets plastiques. Les cercles vertueux viennent de commencer.

RAF SIMONSTRE CREATEUR DE MOCHE

Posted on Updated on

Raf Simonstre des archives de Monsieur Christian, donne à Dior une image plus Chanel que Dior. 

La danseuse de Monsieur Arnault est en voie de mutation : fini les designers stars qui marquent une maison de leur empreinte comme John Galliano, retour aux bons exécutants qui ne font que reprendre les classiques de la maison afin de disparaître derrière la marque.
Comptable artistique, dircom Styliste, vous avez la matérialisation biologique du designer de demain, c’est-à-dire une savante mutation génétique, et de très peu de talent, un soupçon de rien, et beaucoup d’arrogance. Bienvenu dans le monde merveilleux de la Haute couture prêt à porter.
Le Wallon qui n’a même pas la frite, et pour cause, il a travaillé chez Jil Sander, ex- vendeuse de Mugler et de Sonia Rykiel qui s’est improvisée créatrice en créant sa marque sans légitimité aucune.
Le nouveau “toutou” de Monsieur Arnault n’a pas d’égo, seule compte la vision que sont patron à sur lui, mais bernard Arnault brillant sait que remplacé Raf ne servira à rien, car cela serai changer un mauvais par un supra mauvais. Dans cette profession le nivellement se fait toujours par le bas, (Après moi le déluge) et ont organise le déluge comme Monsieur Grumback avec Monsieur Wargnier.
Anonymode.

BREAKFAST AT TIFFANY’S

Posted on Updated on

“Diamants sur Canapé”, plus connu en anglais sous “Breakfast at Tiffany’s”, est un film américain de Blake Edwards, sortie en 1961, et adapté d’une nouvelle de Truman Capote. 


Le rôle de la naïve et fantasque d’Holly Golightly, dont la robe fourreau noire portée par l’actrice dans la séquence d’ouverture et réalisée par le couturier, Hubert de Givenchy, son couturier fétiche, est devenue mythique. est considéré comme l’un des plus mémorables d’Audrey Hepburn.

Une vieille femme, habitant face à la boutique sur la 5ème Avenue, nous raconte l’histoire suivante : après la sortie du film, un nombre important de touristes venait prendre le petit déjeuner chez Tiffany’s. Le flot ininterrompu de badauds, tôt le matin, qui souhaitait venir se sustenter pour le breakfast, était tel que la marque Tiffany’s avait inscrit au sol devant la boutique : No breakfast at Tiffany’s. Cool, non ?

PAPELLI HIER SOIR

Posted on Updated on

Un dépotoir à bobo où les ouvriers banquiers de Londres prennent place mais ne gangrènent pas les lieux, laissant leur costard cravate au vestière.

Non, il semble que le quartier les rend modeste car ils habitent le quartier pour la plupart pour pouvoir se rendre à Londres en 2 heures chrono. Un décor “slice of pizza new-yorkais” normé casual chic.

Papelli s’est installé dans un petit espace en longueur : une devanture discrète, une entrée façon traiteur pour ceux qui doivent reprendre le travail après 20h00, une salle agréable avec vue sur la cuisine ouverte et sur le pizzaïolo. Pendant qu’il fait tourner la pâte au-dessus de sa tête, on consulte la carte, l’eau à la bouche et farine dans les cheveux. No Big deal !!

Agréable autant le midi que le soir avant de sortir : des produits frais, des vins choisis avec soin, des pizzas, des focaccias, des soupes et des salades pour les regimeuses addicts. Les pizzas, grandes stars du lieu, sont disponibles en trois formats : à la part, en individuel ou en familial. La familiale étant donc la plus impressionnante, 60 cm de diamètre, vous n’en sortirez pas vivant, petit mangeur s’abstenir, mais vraiment délirant le gôut de cette Pizza.
Le fromage est délicat, les légumes savoureux, la tomate a le goût de tomate (et dieu sait que c’est rare). Les propriétaires nous ont fait sentir leur amour de la cuisine italienne et des produits frais : à l’heure du dessert, leur tiramisu a achevé de nous séduire. 
Après, nous sommes rentrés chez nous à pied, en descendant la rue St-Denis, rue de mon enfance, nous avons découvert un quartier en pleine mutation, avec beaucoup de restaurants branchés qui feront l’objet de nos prochains reportages. Mais n’hesitez pas car, même si c’est un peu excentré, cela vaux vraiment le detour. Prix pour deux 62 € : rapport-qualité-prix une bouteille de vin inclus plus que satisfaisant.
Papelli
74 rue du Faubourg Saint-Denis, m° Château d’eau
Téléphone : 01 48 24 98 05
Part de pizza à partir de 4,5 euros 
Individuelle à partir de 9 euros 
Familiale à partir de 20 euros

Anonymode.

DANIEL WELLINGTON

Posted on Updated on

Le cadran, légèrement plus grand du modèle Classy, atteint 34 mm et crée une harmonie avec les cristaux Swarovski. Avec sa finesse féminine, cette montre resplendit et vous permet de gérer votre temps avec style. Le boîtier ultra-fin (6mm) Daniel Wellington est parfait pour toute occasion. 

Que vous assistiez à une cérémonie, que vous disputiez une partie de tennis ou que vous profitiez d’une journée ensoleillée, Daniel Wellington vous accompagnera avec élégance. En outre, grâce aux bracelets interchangeables, vous disposerez d’une montre unique pour chaque jour de la semaine.
Plusieurs fois dans Francfort, j’ai remarqué que beaucoup de personnes me disait que ma montre était bien. C’est la première fois que cela m’arrive même avec ma submariner on ne me le dit pas. Je trouve cela cool qu’une marque sorte de nowhere, pour prendre son envol à mon bras.
A propos savez-vous qui est Wellington ? Il est principalement connu en tant que vainqueur de Napoléon à Waterloo. Il est souvent comparé à John Churchill, duc de Marlborough, avec qui il partage de nombreux points communs, en particulier d’être devenu un leader politique après avoir réalisé une grande carrière militaire.

DRESSED LIKE A DUCHESS

Posted on Updated on

Quelques heures seulement après avoir accouché, Kate Middleton quittait, samedi dernier, l’hôpital St Mary en compagnie de son mari, le prince William, et de leur petite princesse Charlotte, quatrième dans l’ordre de succession au trône britannique. 

Comme à son habitude, la Duchesse de Cambridge a éblouit l’assemblée avec son intervention classe et pétillante sur le perron de l’hôpital. Pour l’occasion, elle avait opté pour un maquillage léger appuyé sur les yeux, des cheveux brillants impeccablement brushés (merci la coiffeuse personnelle, Amanda Cook Tucker, appelée à la maternité quelques heures après la naissance), et une manucure réalisée la semaine précédente par Marina Sandoval, qu’elle sollicite depuis cinq ans. “Kate s’est fait coiffer il y a quelques jours, elle a fait une manucure et une pédicure, elle a fait épiler ses jambes à la cire et s’est offert un massage et un soin du visage”, a précisé une source proche du magazine américain OK! Ceci explique cela…
Côté tenue, elle avait choisi, sur les conseils de sa styliste, Natasha Archer, une robe signée Jenny Packham. A manches trois-quarts et longueur genoux, elle était toute en soie blanche et jaune à imprimés fleuris. La créatrice anglaise a, peu de temps après la sortie officielle de la jeune maman, confirmé sur Twitter qu’elle était bien à l’origine de cette tenue qui camouflait le ventre encore rebondi de la Duchesse. C’était déjà elle qui avait dessiné sur-mesure la robe bleue à pois blancs que Kate portait après la naissance de son premier enfant, George, en juillet 2013. A ses pieds, la duchesse, rayonnante, avait une nouvelle fois misé sur ses fidèles escarpins Jimmy Choo, aux talons moyens.
Un modèle d’élégance et de fraîcheur que beaucoup de femmes fatiguées et à la mine défaite à la sortie de la maternité doivent lui envier. Mais, n’est pas Duchesse qui veut !

PORTO FASHION WEEK

Posted on Updated on

Il y a trois semaines, j’étais à Porto pour la Fashion week. J’étais allé au Portugal dans les années 70 et je ne connaissais aucun créateur portugais inscrit sur mon programme, alors forcément, l’idée de découvrir m’emballa immédiatement! 
Normalement, j’aurais dû arriver à Lisbonne pour le premier jour, mais j’ai préféré atterrir directement à la deuxième étape à Porto.
A chaque fois, un bus nous attendait à la sortie de notre hôtel le Sheraton, un peu excentré mais vraiment bien pour les prestations proposées. Les défilés et présentations avaient lieu dans un seul et même endroit, qui changeaient chaque jour. Ainsi, nous n’avions pas besoin de courir comme à Paris aux quatre points cardinaux.
La Fashion Week de Porto n’est pas un grand moment pour la presse internationale et, forcément, il y a beaucoup de jeunes créateurs qui tâtonnent, cherchent à présenter un travail de qualité mais malheureusement, c’est du vu, vu et du rerevu. Cependant, j’ai été agréablement surprise par quelques créateurs qui ont réalisé un beau travail et ont réussi à me surprendre!
Une chose est sûre, c’est que pour l’organisation, ni besoin d’argent, ni de sponsor Mercedes pour avoir une organisation hors paire. Cela me rappelle cette idée qu’avait eu un Monsieur de la Mode qui était de concentrer les shows dans un seul et unique endroit au Carousel du Louvres. A la surprise générale, chacun voulant tirer dans son coin, les couturiers sont explosés, maintenant, dans tout Paris. Bonjour l’empreinte carbone que la mode nous vend au festival de Hyères !!!

MISIA, UN PARFUM D’AMITIE

Posted on Updated on

Après “Bois des îles”, “Gardénia”, “N°18”, “Jersey”… Chanel lance un quinzième parfum dans la collection “Les exclusifs”.
“Misia” rend hommage à Misia Sert, pianiste russe de renom, figure iconique du début du XXème siècle et égérie de Renoir, Bonnard, Vallotton, Vuillard, Toulouse-Lautrec. Elle était aussi l’amie de Serge Diaghilev et de Gabrielle Chanel. Cette artiste, fille du sculpteur polonais Cyprian Godebski était mécène de la scène artistique de l’entre-deux-guerres. Marie Sophie Olga Zénaïde Godebska (son vrai nom) a permis à Coco (qui pleurait en 1919 la perte de son compagnon Arthur Capel) de découvrir Venise et son architecture (qui l’ont largement inspirée dans la conception de ses collections, de bijoux notamment). Misia a également présenté Chanel à un nombre important d’artistes de l’époque, et plus généralement au monde des arts. Paul Morand écrivait à son sujet : “Elle excitait le génie comme certains rois savent fabriquer des vainqueurs”.
“Plus que la figure de Misia, c’est le tournant qu’elle représente dans la vie de Gabrielle Chanel qui a nourri cette fragrance. Mademoiselle pénètre alors le milieu du spectacle et s’imprègne des arts, de l’odeur des fards et des bâtons de rouge dans les loges de l’Opéra Garnier où se jouent les Ballets russes. Misia va lui montrer la modernité des choses anciennes, l’éclairer sur une richesse historique loin d’être pesante”, souligne Olivier Polge, le nez de Chanel depuis un an (il a succédé à son père, Jacques Polge, nez des parfums Chanel depuis 1978).
Misia a constitué un tournant dans la vie de Gabrielle Chanel, mais aussi dans celle d’Olivier Polge qui a, pour rendre hommage à la muse libre et fantasque, mêlé la rose de mai, iris et violette mais aussi des effluves de cuir et de poudre de maquillage, de benjoin du Laos et de fève tonka. Un mélange surprenant, comme l’artiste qui a joué un rôle primordial dans la vie de Chanel.
Clemode 

LA BOUGRAD DU SUD AU NORD

Posted on Updated on

Après avoir révélé sa relation avec le dessinateur de Charlie Hebdo, Jeannette Bougrab s’est attirée les foudres de la famille de Stéphane Charbonnier qui lui a demandé de ne plus s’exprimer sur lui dans les media. Hospitalisée, elle n’avait pas pu se rendre à ses obsèques. Elle avait été la cible de critiques pour ses différents témoignages. Blessée, elle a subi une véritable tourmente médiatique après les attentats de Charlie Hebdo, notamment, lorsque sa relation avec le dessinateur assassinée Charb a été publiquement remise en cause. Des propos qu’elle avait alors qualifiés d’injuste. Personne ne pourra m’enle­­ver ma rela­­tion avec Charb.

C’est en Finlande que l’ancienne Secrétaire d’Etat de Nicolas Sarkozy a décidé d’écrire le nouveau chapitre de sa vie. La lettre de l’au­dio­vi­suel révèle ainsi qu’elle a accepté un poste de chef du service d’ac­tion cultu­relle à l’am­bas­sade de France à Hel­sinki (Elle signe qui !), en Finlande. Elle a, d’ailleurs, confirmé l’information au Parisien.
“Je rejoins, en effet, l’ambassade de France en Finlande, et je serai opérationnelle à Helsinki à partir de fin août / début septembre 2015. Mais, ni au poste d’ambassadeur, ni de consul, mais de conseiller culturel : un poste modeste.”
Ce nouveau poste est une opportunité qui tombe à pic. A 41 ans, Jeannette Bougrab s’apprête à tourner la page définitivement et c’est pour un long séjour en Finlande qu’elle s’envole. Bon Voyage et bienvenue dans la patrie où on ne perd jamais le nord.

LE HARD SADO CHIC

Posted on Updated on

Après le porno chic de Karine Roitfeld, le bobo chic d’Isabel Marant, le sado maso chic, une nouvelle tendance apparaît : le hard chic – la mode se réinvente toujours par ses déviances.

La question est pourquoi ? Pourquoi les grandes tendances sont-elles toujours liées au sexe, à l’alcool et à la drogue ?


On voit des clous et des chaînes sur les blousons en cuir. Les mannequins prennent des poses très troublantes, pour vendre de la viande, des parfums, des chaussures. Il ne suffirait plus d’exhiber des poitrines, ni de montrer des fesses !!! 

Toi Hard, moi Sado, nous Hard Chic… La mode en avait assez de présenter des mannequins anorexiques, aux teints blafards et unisexes. Les gourous de la mode ont remis un peu de sexualité dans leurs images. Ils ont affiché leurs fantasmes. On peut voir des femmes harnachées de cuir.
Osez, il en restera toujours quelque chose. Les grands couturiers ont une clientèle très restreinte. Les femmes de la rue n’ont ni les moyens, ni l’envie de porter une laisse autour du cou. A-t-on déjà vu une avocate partir plaider poitrine à l’air ? Une institutrice enseigner le latin en guêpière ? 
La surabondance des images de femmes témoigne de la tradition masculine de mise en image de l’objet du désir. Ce n’est pas sexuel, mais sensuel. L’image de “La Belle et la Bête”, la domination masculine a toujours été érotisée. On assiste à un retour du sexisme dans la publicité qui se sert toujours du corps des femmes pour vendre .
Ainsi, les fantasmes masculins s’affichent sans retenue avec des gamines agenouillées jambes écartées. Oui ou non, même si nous ne sommes pas d’accord sur ce phénomène, il existe et c’est ainsi.

Anonymode

ABERCROMBIE SE RHABILLE

Posted on Updated on

Lorsque l’on évoque la marque Abercrombie & Fitch, cela vous inspire quoi ? Le style du lycéen classique de la côte Est des Etats-Unis affiché par de jeunes éphèbes torse nu à tablettes de chocolat, portant des jeans taille basse et appâtant le client à l’entrée des magasins ? Des vendeuses aux tailles de guêpe et aux décolletés généreux, arborant jupes courtes et liquettes ajourées ? Normal, c’est la réalité. 
Enfin… C’ETAIT la réalité, puisque la marque américaine a annoncé ces jours-ci que leurs vendeurs/mannequins ne seraient désormais plus dénudés dans les boutiques. La marque abandonne ce qui a, en très grande partie, fait sa réputation. La raison ? Les ventes chutent (les jeunes consommateurs préfèrent d’autres enseignes, plus branchées), la faillite est proche et la marque (qui a été à plusieurs reprises confrontée à des poursuites pour discrimination) veut à tout prix changer d’image en assouplissant ses critères de recrutement en matière  “d’apparence physique” et de “sens du style”. “D’ici la fin du mois de juillet, il n’y aura plus de marketing sexualisé dans les boutiques et sur les sacs servant aux achats non plus”, a expliqué la marque dans un communiqué. Les vendeurs devront donc à présent “se concentrer sur la vente et non pas sur leur physique”, passant ainsi de “mannequins” à “représentants” de la marque. 
Autre nouveauté ? Les handicapés seront désormais acceptés au sein de l’entreprise : “Nous ne tolérerons plus de discrimination fondée sur les mensurations ou la beauté ni de discrimination à l’embauche”, a déclaré Christos Angelides, président d’Abercrombie, avant d’ajouter : “Nous avons placé le client au centre de la marque”. Et visiblement abandonné la discrimination…
Tous ces changements interviennent suite au départ de Mike Jeffries, l’ex-PDG de la marque (et accessoirement un sale type), qui estimait que les vêtements de la marque n’étaient “pas pour tout le monde”. Il ne voulait, en effet, que des gens “beaux” pour porter et représenter ses vêtements qui n’étaient pas faits pour les “gros”…
Ces nouvelles mesures ne s’appliquent pour l’instant ni à la France, ni à l’Allemagne, où les instances représentatives du personnel doivent encore être consultées. Les jeunes adolescentes ont donc encore la possibilité de croiser les beaux Apollon sur l’avenue des Champs Elysées !
Clemode

LA FINE FLEUR DE HYERES

Posted on Updated on

Le Ministre de la Culture, Fleur Pellerin, à Hyères, déclare soutenir la jeune création et qu’il ne faut pas vivre sur la légende. Nous nous apercevons rapidement que le Ministre de la Culture n’y entend rien à la couture. 


Madame Fleur Pellerin était certainement plus pertinente quand elle parlait des nouvelles technologies, mais en ce qui concerne les métiers d’art, qui requièrent un savoir-faire de plusieurs dizaines d’années avant d’atteindre l’excellence, elle n’entend rien. Les légendes ,comme les appelle, la Ministre sont les Karl Lagerfeld, les Franck Sorbier, les Lanvin, et bien d’autres, qui aujourd’hui diffusent encore le design et les techniques de la Haute Couture qu’ils ont créé hier.

C’est un camouflet au Kaiser que la Ministre de la Culture envoie. La légende n’a rien à faire au Palais de Toulon, et le Maître Karl, photographe, designer et gardien de chaton en douceur, se voit affublé du sobriquet de légende.

Effectivement, il faut promouvoir les jeunes, mais certainement pas en les faisant passer devant ce qui aujourd’hui génère 90% des 90 000 emplois que Madame Fleur Pellerin nous rappelle pour seulement l’industrie du textile et de la couture.

Elle nous rappelle aussi qu’elle a donné Lynes Cohen Solale, élue de la Ville de Paris, une mission très importante à laquelle il fallait réfléchir sur les jeunes créateurs. Toujours un peu étonnant de demander à une femme de 70 ans, qui devrait être à la retraite depuis plus de cinq ans, de porter une réflexion sur les jeunes créateurs de notre pays !

Le festival de Hyères perdu dans une région de France, où les accès de communication sont extrêmement précaires, voit cette année une popularité grandissante grâce au groupe Chanel et à Karl Lagerfeld, jouant au Yoyo entre photographie et Couture. Mais quand les Fashion Week de Berlin, New york sont en train d’écraser celle de Paris et, bien étendu, toutes les autres manifestations qui se voit menacée dans la patrie où la Haute Couture a été inventée.

Comme quoi le problème n’est jamais un problème d’intelligence mais, d’abord un problème de bon sens. La stratégie donnée par les journaux et la voix de son maître Stéphane Blablabli commence à faire des petits, et donne une opinion commune mais surtout très commune dans le sens ordinaire du terme.

THE CUBE FROM STUTTGART

Posted on Updated on

L’architecte coréen, Eun Young Yi, a créé à Stuttgart ce bâtiment monolithique à l’extérieur et dont les rayonnages donnent sur un intérieur cubique de 100m3 complètement ouvert et d’un blanc immaculé.
Avec un léger sens de la dérision, cette massive et anguleuse esthétique primaire, de presse-papier désoriente. Le cube ne rend, toutefois, pas les choses faciles pour un bâtiment, pataud, inabordable, lisse, sans aucun avantage et sans aucune référence à son entourage, il est perché sur sa colline au-dessus d’un quartier en devenir telle une solipsiste Kaaba version XXIe siècle, qui parait abandonnée par des forces extra-terrestres sinon expédiée d’un autre système planétaire. 
Face à son environnement, l’édifice hermétique se referme sur lui même. Déjà la pyramide du Louvre avait fait des ravages avec une polémique aussi forte que l’affaire Dreyfus en France, avec les pour et les contres, pour au final avoir une réalisation qui, aujourd’hui, n’est contestée par personne, et qui est de toute beauté. OK
Anonymode.