UN SHAIKH POUR APPLE

Posted on Updated on

Le plus grand Apple Store du monde ouvrira à Dubaï en juin prochain. Le magasin sera situé dans le plus grand centre commercial de la ville. La nouvelle ambition de la firme de Cupertino qui cherche à s’étendre au Moyen-Orient, devrait concrétiser son projet l’été prochain : 4.645 mètres carrés de surface pour le futur Apple Store
Pour ce nouveau magasin de la marque à la pomme aux Émirats Arabes Unis, la firme de Tim Cook fait les choses en grand. Au total, l’Apple Store sera installé dans le plus grand centre commercial de Dubaï «Mall of the Emirates» qui compte 700 boutiques ainsi qu’une piste de ski en intérieur. Le magasin sera accessible depuis

le deuxième étage du centre commercial, où se côtoient les marques de luxe telles que Alexander McQueen ou la marque française Sandro précise The Apple Insider.

L’été dernier, la firme de Tim Cook avait publié plusieurs offres d’emploi pour recruter le personnel du futur Apple Store. En février 2014, le patron d’Apple s’était d’ailleurs rendu aux Émirats arabes unis pour rencontrer le Premier ministre de l’Emirat Shaikh Mohammed ben Rashid al Maktoum à Abu Dhabi. Selon Les Echos, Apple projetterait d’ouvrir un deuxième Apple Store dans la capitale Abu Dhabi.
Advertisements

HEDIARD EN TRAVAUX

Posted on Updated on

Depuis le 7 mai dernier, la boutique Hédiard du 21, place de la Madeleine est fermée pour cause de “travaux d’embellissement et de rénovation”, comme indiqué sur le site Internet de la marque, http://www.hediard.fr (qui, lui, reste ouvert). La réouverture est prévue pour le premier trimestre 2016. Quid des trente salariés du magasin pendant ce temps-là ? Ils en profiteront pour “se former, évoluer au sein du groupe ou mener à bien des projets personnels”, selon Carine Trividic, directrice générale d’Hédiard en charge de la distribution, du marketing et de la stratégie produit depuis janvier dernier.

La maison, qui a été reprise il y a près d’un an par le groupe autrichien Do & Co, fait l’objet d’un plan de relance. Les 1 500 m² de l’épicerie fine, étendus sur trois niveaux, vont ainsi subir un lifting chiffré à 10 millions d’euros. Selon les propos de Carine Trividic, la tâche a été confiée à un “grand architecte français” qui devrait “tout casser”, supprimant ainsi le restaurant du premier étage et le showroom et les bureaux du deuxième étage. La boutique du rez-de-chaussée sera quant à elle revisitée autour d’une dizaine de familles de produits : thé, café, chocolat… qui auront chacune leur propre point de dégustation. L’aspect sensoriel sera ainsi valorisé. “Beaucoup plus” de produits frais seront également proposés à la clientèle. L’objectif, selon Carine Trividic, est de faire d’Hédiard “la référence de l’épicerie fine en France et à l’étranger”.
Autre projet : celui d’un grand laboratoire de préparation alimentaire, dont le chantier de 10 000 m² entre Paris et Roissy a déjà débuté. Il devrait permettre la création d’une centaine d’emplois et cet équipement permettra aussi à Hédiard d’assurer sa prestation de traiteur de l’UEFA dans le cadre de l’Euro 2016 de football (avec le concours de Joël Robuchon). Il est prévu que le laboratoire couvre 50 % des besoins pour les repas VIP, des laboratoires éphémères étant prévus pour les stades de province. 
Clemode

CHIRURGIE COMPENSATOIRE !

Posted on Updated on

Lee Hee Danae, une jeune chinoise de 15 ans, s’est transformée en une vraie poupée de porcelaine en subissant plusieurs opérations de chirurgie esthétique, malgré son jeune âge. Elle a été repérée sur Weibo (l’équivalent de Facebook en Chine), réseau social sur lequel elle a près de 300 000 abonnés qui suivent ses changements physiques. 
Augmentation de la poitrine, rhinoplastie, réduction du menton, rehaussement des pommettes et agrandissement des yeux, l’adolescente n’a pas du tout fait les choses à moitié, rapporte le Mirror. 
Elle aurait, tout d’abord, succombé à la chirurgie pour reconquérir son ex-petit ami, puis y aurait pris goût et aurait alors continué. Maintenant, Lee est une vraie star sur le web et son nombre de followers ne cesse d’augmenter quotidiennement. Ce qui était peut-être le but de la manœuvre, en fait, non ? Quoiqu’il en soit, son apparence est effrayante, mais certains vous diront que ce qui compte c’est la beauté intérieure.

UN BIJOU SOLIDAIRE

Posted on Updated on

La différence des univers entre le monde de la joaillerie et les conditions de vie des populations dans les pays producteurs de pierres précieuses peut choquer car la plupart des pierres est extraite dans des zones où le niveau de vie est très très bas. En comparaison du prix d’un bijou rendu place Vendôme, le salaire mensuel d’un mineur malgache (environ 30 euros par mois) parait dérisoire et insupportable pour nous tous, qui avons le plaisir de faire plaisir à nos conjoints.
Aussi Soligems a-il eu une idée : pour chaque bijou vendu, redistribuer une part du prix du bijou à une des associations implantées dans les pays producteurs de pierres précieuses sélectionnées par les passionnés de bijoux mais aussi de solidarité. Chaque bijou produit est unique car chaque pierre précieuse est exceptionnelle. ‘Nous choisissons personnellement chaque pierre et nous nous assurons de sa qualité et de sa provenance’ nous déclare Véronique Ragagnon, l’organisatrice et directeur général de cette idée très très précieuse. Pour une bonne résolution en 2015, offrez vous et aux autres un bijou solidaire.
Plus d’informations
Véronique Ragagnon : 06 13 82 22 90

LA PREMIERE MARQUE D’EUROPE

Posted on Updated on

En l’an mille, une épée était recherchée dans toute l’Europe, la “VLFBERH”, prononcée ‘Ulbert’ ; le premier objet avec son nom sur la lame. Elle sera la première marque connue au delà de l’Empire Ottoman. C’est la fabuleuse histoire de la première marque au Monde. 

L’VLFBERH est une épée Viking utilisée en Scandinavie dans les années 800 à 1000. Ces épées ont été forgées dans un acier dont la qualité n’a pas été reproduite en Europe avant la révolution industrielle. 171 épées ont été retrouvées, mais quelques dizaines seulement ont été expertisées authentiques. Les plus anciennes épées datent de 850 environ. 
Celles-ci sont facilement repérables car leur marque est forgée sur la lame, contribuant ainsi à sa notoriété dans le monde. L’épée, à cette époque, était très recherchée car pratiquement indestructible compte-tenu de la technique utilisée par les Vikings pour forger la lame. Elle est fabriquée à partir d’acier au creuset produit en Orient et est acheminée via la route commerciale de la Volga. L’acier au creuset est la forme la plus pure de l’acier. 
Les épées médiévales étaient forgées dans un acier mou (et pleine de scories (impurtées)). Les VLFBERH sont faites d’un acier contenant beaucoup de carbones et beaucoup moins de scories, ce qui leur conférait une dureté et une élasticité très supérieures. Elles résistaient ainsi bien mieux aux chocs sans se briser et il était plus facile de les extraire du bouclier d’un ennemi. Cette technique aurait été rapportée par les Vikings ayant voyagé en Asie Centrale. 
L’épée VLFBERH conférait à son porteur un avantage au combat. Déjà des copies de moins bonne qualité portent la variante « +VLFBERHT+ » où la croix a été incrustée à la fin du mot. On ne peut que constater que déjà, à l’époque, les contrefaçons envahissaient toute l’Europe. La première marque de l’histoire était une épée, qui était déjà la plus copiée de son histoire.

L’homme, qui portait la VLFBERH, était considéré par la société féminine comme un homme de pouvoir. Elles se pavanaient devant lui comme les femmes d’aujourd’hui devant les hommes qui arborent leurs joujoux de plusieurs centaines de milliers d’euros tels que montres, voitures de sport… Le monde n’a pas changé depuis 1 000 ans !

# TAG

Posted on Updated on

La maison du groupe LVMH rend hommage au pilote brésilien Ayrton Senna à travers une collection de montres ornées du fameux bracelet en acier « Legend », redessiné pour l’occasion. 
Sous la forme d’un hologramme dans un premier temps, lors de la présentation de la dernière collection de montres séries spéciales de la marque, puis dans une nouvelle campagne publicitaire qui lui est entièrement dédiée.
Cette campagne s’accompagne du lancement de quatre nouvelles séries spéciales au design exclusif, créées en hommage au pilote automobile.

Les deux modèles se referment grâce au bracelet « Legend », qui fait son grand retour pour cette collection spéciale, proposé avec des mailles en forme de « S ».

Deux autres chronographes – automatiques cette fois – viennent compléter cette collection spéciale. Il s’agit de la TAG Heuer Carrera Calibre 16 Chronograph Senna Special Edition.

FILAMENT 3D VERTUEUX

Posted on Updated on

Basée à Rotterdam, une société a développé à partir de vos bouteilles de contrex un filament pour imprimante à 3D.

Présenté à Berlin lors de l’évènement 3D Printing Europe, le filament a notamment remporté le prix de « Best Material Development for 3D Printing in 2015″.

Après plusieurs mois de recherche, la start-up a réussi à mettre au point un procédé permettant de recycler deux types de plastique : l’ABS issu des tableaux de bord de voiture, principalement de Volvo et d’Audi, et le Polytéréphtalate d’éthylène, plus connu sous le nom de PET, que l’on retrouve dans les bouteilles plastiques.
Aujourd’hui, la start-up commercialise deux types de filaments, le ‘Dashboard Black ABS’, un filament noir à la finition mat et le ‘Bottle Translucent PET’, un filament PET transparent. Chaque filament est proposé en bobine de 750g.

La startup Refil a été fondée, suite à un projet développé en interne, par le studio néerlandais “Better Future Factory”, spécialisé dans les solutions technologiques respectueuses de l’environnement.
«En utilisant notre Refilament au lieu d’un filament ordinaire, toutes vos créations deviennent recyclés, » commente le co-fondateur Casper van der Meer. « Que ce soit des vases, des jouets, des bijoux, des modèles architecturaux, des prothèses ou tout autre produit… ils sont tous des produits recyclés dès lors que vous utilisez Refilament. » « Après de nombreuses recherches, nous pouvons désormais développer Refilament afin qu’il est la même qualité que les filaments ordinaires, sans aucun additifs toxiques.
Bientôt, vous pourrez recycler vous-même vos bouteilles d’eau et réaliser vos propres objets à partir de vos rejets plastiques. Les cercles vertueux viennent de commencer.

RAF SIMONSTRE CREATEUR DE MOCHE

Posted on Updated on

Raf Simonstre des archives de Monsieur Christian, donne à Dior une image plus Chanel que Dior. 

La danseuse de Monsieur Arnault est en voie de mutation : fini les designers stars qui marquent une maison de leur empreinte comme John Galliano, retour aux bons exécutants qui ne font que reprendre les classiques de la maison afin de disparaître derrière la marque.
Comptable artistique, dircom Styliste, vous avez la matérialisation biologique du designer de demain, c’est-à-dire une savante mutation génétique, et de très peu de talent, un soupçon de rien, et beaucoup d’arrogance. Bienvenu dans le monde merveilleux de la Haute couture prêt à porter.
Le Wallon qui n’a même pas la frite, et pour cause, il a travaillé chez Jil Sander, ex- vendeuse de Mugler et de Sonia Rykiel qui s’est improvisée créatrice en créant sa marque sans légitimité aucune.
Le nouveau “toutou” de Monsieur Arnault n’a pas d’égo, seule compte la vision que sont patron à sur lui, mais bernard Arnault brillant sait que remplacé Raf ne servira à rien, car cela serai changer un mauvais par un supra mauvais. Dans cette profession le nivellement se fait toujours par le bas, (Après moi le déluge) et ont organise le déluge comme Monsieur Grumback avec Monsieur Wargnier.
Anonymode.

BREAKFAST AT TIFFANY’S

Posted on Updated on

“Diamants sur Canapé”, plus connu en anglais sous “Breakfast at Tiffany’s”, est un film américain de Blake Edwards, sortie en 1961, et adapté d’une nouvelle de Truman Capote. 


Le rôle de la naïve et fantasque d’Holly Golightly, dont la robe fourreau noire portée par l’actrice dans la séquence d’ouverture et réalisée par le couturier, Hubert de Givenchy, son couturier fétiche, est devenue mythique. est considéré comme l’un des plus mémorables d’Audrey Hepburn.

Une vieille femme, habitant face à la boutique sur la 5ème Avenue, nous raconte l’histoire suivante : après la sortie du film, un nombre important de touristes venait prendre le petit déjeuner chez Tiffany’s. Le flot ininterrompu de badauds, tôt le matin, qui souhaitait venir se sustenter pour le breakfast, était tel que la marque Tiffany’s avait inscrit au sol devant la boutique : No breakfast at Tiffany’s. Cool, non ?

PAPELLI HIER SOIR

Posted on Updated on

Un dépotoir à bobo où les ouvriers banquiers de Londres prennent place mais ne gangrènent pas les lieux, laissant leur costard cravate au vestière.

Non, il semble que le quartier les rend modeste car ils habitent le quartier pour la plupart pour pouvoir se rendre à Londres en 2 heures chrono. Un décor “slice of pizza new-yorkais” normé casual chic.

Papelli s’est installé dans un petit espace en longueur : une devanture discrète, une entrée façon traiteur pour ceux qui doivent reprendre le travail après 20h00, une salle agréable avec vue sur la cuisine ouverte et sur le pizzaïolo. Pendant qu’il fait tourner la pâte au-dessus de sa tête, on consulte la carte, l’eau à la bouche et farine dans les cheveux. No Big deal !!

Agréable autant le midi que le soir avant de sortir : des produits frais, des vins choisis avec soin, des pizzas, des focaccias, des soupes et des salades pour les regimeuses addicts. Les pizzas, grandes stars du lieu, sont disponibles en trois formats : à la part, en individuel ou en familial. La familiale étant donc la plus impressionnante, 60 cm de diamètre, vous n’en sortirez pas vivant, petit mangeur s’abstenir, mais vraiment délirant le gôut de cette Pizza.
Le fromage est délicat, les légumes savoureux, la tomate a le goût de tomate (et dieu sait que c’est rare). Les propriétaires nous ont fait sentir leur amour de la cuisine italienne et des produits frais : à l’heure du dessert, leur tiramisu a achevé de nous séduire. 
Après, nous sommes rentrés chez nous à pied, en descendant la rue St-Denis, rue de mon enfance, nous avons découvert un quartier en pleine mutation, avec beaucoup de restaurants branchés qui feront l’objet de nos prochains reportages. Mais n’hesitez pas car, même si c’est un peu excentré, cela vaux vraiment le detour. Prix pour deux 62 € : rapport-qualité-prix une bouteille de vin inclus plus que satisfaisant.
Papelli
74 rue du Faubourg Saint-Denis, m° Château d’eau
Téléphone : 01 48 24 98 05
Part de pizza à partir de 4,5 euros 
Individuelle à partir de 9 euros 
Familiale à partir de 20 euros

Anonymode.

DANIEL WELLINGTON

Posted on Updated on

Le cadran, légèrement plus grand du modèle Classy, atteint 34 mm et crée une harmonie avec les cristaux Swarovski. Avec sa finesse féminine, cette montre resplendit et vous permet de gérer votre temps avec style. Le boîtier ultra-fin (6mm) Daniel Wellington est parfait pour toute occasion. 

Que vous assistiez à une cérémonie, que vous disputiez une partie de tennis ou que vous profitiez d’une journée ensoleillée, Daniel Wellington vous accompagnera avec élégance. En outre, grâce aux bracelets interchangeables, vous disposerez d’une montre unique pour chaque jour de la semaine.
Plusieurs fois dans Francfort, j’ai remarqué que beaucoup de personnes me disait que ma montre était bien. C’est la première fois que cela m’arrive même avec ma submariner on ne me le dit pas. Je trouve cela cool qu’une marque sorte de nowhere, pour prendre son envol à mon bras.
A propos savez-vous qui est Wellington ? Il est principalement connu en tant que vainqueur de Napoléon à Waterloo. Il est souvent comparé à John Churchill, duc de Marlborough, avec qui il partage de nombreux points communs, en particulier d’être devenu un leader politique après avoir réalisé une grande carrière militaire.

DRESSED LIKE A DUCHESS

Posted on Updated on

Quelques heures seulement après avoir accouché, Kate Middleton quittait, samedi dernier, l’hôpital St Mary en compagnie de son mari, le prince William, et de leur petite princesse Charlotte, quatrième dans l’ordre de succession au trône britannique. 

Comme à son habitude, la Duchesse de Cambridge a éblouit l’assemblée avec son intervention classe et pétillante sur le perron de l’hôpital. Pour l’occasion, elle avait opté pour un maquillage léger appuyé sur les yeux, des cheveux brillants impeccablement brushés (merci la coiffeuse personnelle, Amanda Cook Tucker, appelée à la maternité quelques heures après la naissance), et une manucure réalisée la semaine précédente par Marina Sandoval, qu’elle sollicite depuis cinq ans. “Kate s’est fait coiffer il y a quelques jours, elle a fait une manucure et une pédicure, elle a fait épiler ses jambes à la cire et s’est offert un massage et un soin du visage”, a précisé une source proche du magazine américain OK! Ceci explique cela…
Côté tenue, elle avait choisi, sur les conseils de sa styliste, Natasha Archer, une robe signée Jenny Packham. A manches trois-quarts et longueur genoux, elle était toute en soie blanche et jaune à imprimés fleuris. La créatrice anglaise a, peu de temps après la sortie officielle de la jeune maman, confirmé sur Twitter qu’elle était bien à l’origine de cette tenue qui camouflait le ventre encore rebondi de la Duchesse. C’était déjà elle qui avait dessiné sur-mesure la robe bleue à pois blancs que Kate portait après la naissance de son premier enfant, George, en juillet 2013. A ses pieds, la duchesse, rayonnante, avait une nouvelle fois misé sur ses fidèles escarpins Jimmy Choo, aux talons moyens.
Un modèle d’élégance et de fraîcheur que beaucoup de femmes fatiguées et à la mine défaite à la sortie de la maternité doivent lui envier. Mais, n’est pas Duchesse qui veut !

PORTO FASHION WEEK

Posted on Updated on

Il y a trois semaines, j’étais à Porto pour la Fashion week. J’étais allé au Portugal dans les années 70 et je ne connaissais aucun créateur portugais inscrit sur mon programme, alors forcément, l’idée de découvrir m’emballa immédiatement! 
Normalement, j’aurais dû arriver à Lisbonne pour le premier jour, mais j’ai préféré atterrir directement à la deuxième étape à Porto.
A chaque fois, un bus nous attendait à la sortie de notre hôtel le Sheraton, un peu excentré mais vraiment bien pour les prestations proposées. Les défilés et présentations avaient lieu dans un seul et même endroit, qui changeaient chaque jour. Ainsi, nous n’avions pas besoin de courir comme à Paris aux quatre points cardinaux.
La Fashion Week de Porto n’est pas un grand moment pour la presse internationale et, forcément, il y a beaucoup de jeunes créateurs qui tâtonnent, cherchent à présenter un travail de qualité mais malheureusement, c’est du vu, vu et du rerevu. Cependant, j’ai été agréablement surprise par quelques créateurs qui ont réalisé un beau travail et ont réussi à me surprendre!
Une chose est sûre, c’est que pour l’organisation, ni besoin d’argent, ni de sponsor Mercedes pour avoir une organisation hors paire. Cela me rappelle cette idée qu’avait eu un Monsieur de la Mode qui était de concentrer les shows dans un seul et unique endroit au Carousel du Louvres. A la surprise générale, chacun voulant tirer dans son coin, les couturiers sont explosés, maintenant, dans tout Paris. Bonjour l’empreinte carbone que la mode nous vend au festival de Hyères !!!

MISIA, UN PARFUM D’AMITIE

Posted on Updated on

Après “Bois des îles”, “Gardénia”, “N°18”, “Jersey”… Chanel lance un quinzième parfum dans la collection “Les exclusifs”.
“Misia” rend hommage à Misia Sert, pianiste russe de renom, figure iconique du début du XXème siècle et égérie de Renoir, Bonnard, Vallotton, Vuillard, Toulouse-Lautrec. Elle était aussi l’amie de Serge Diaghilev et de Gabrielle Chanel. Cette artiste, fille du sculpteur polonais Cyprian Godebski était mécène de la scène artistique de l’entre-deux-guerres. Marie Sophie Olga Zénaïde Godebska (son vrai nom) a permis à Coco (qui pleurait en 1919 la perte de son compagnon Arthur Capel) de découvrir Venise et son architecture (qui l’ont largement inspirée dans la conception de ses collections, de bijoux notamment). Misia a également présenté Chanel à un nombre important d’artistes de l’époque, et plus généralement au monde des arts. Paul Morand écrivait à son sujet : “Elle excitait le génie comme certains rois savent fabriquer des vainqueurs”.
“Plus que la figure de Misia, c’est le tournant qu’elle représente dans la vie de Gabrielle Chanel qui a nourri cette fragrance. Mademoiselle pénètre alors le milieu du spectacle et s’imprègne des arts, de l’odeur des fards et des bâtons de rouge dans les loges de l’Opéra Garnier où se jouent les Ballets russes. Misia va lui montrer la modernité des choses anciennes, l’éclairer sur une richesse historique loin d’être pesante”, souligne Olivier Polge, le nez de Chanel depuis un an (il a succédé à son père, Jacques Polge, nez des parfums Chanel depuis 1978).
Misia a constitué un tournant dans la vie de Gabrielle Chanel, mais aussi dans celle d’Olivier Polge qui a, pour rendre hommage à la muse libre et fantasque, mêlé la rose de mai, iris et violette mais aussi des effluves de cuir et de poudre de maquillage, de benjoin du Laos et de fève tonka. Un mélange surprenant, comme l’artiste qui a joué un rôle primordial dans la vie de Chanel.
Clemode