PARIS FASHION WEEK 2019

LIPAULT A GOOD TRIP

Posted on Updated on

Lipault is the latest brand looking to capitalize on the luggage fever sweeping the industry, with a collaboration with Jean Paul Gaultier set to launch in August. Following the success of Rimova, a brand of LVMH, that is a good Idea indeed.

Following a line codesigned with Inès de La Fressange last year, the capsule, which will be distributed in Lipault stores and on the brand’s e-shop as well as in select retailers internationally, marks the second hook-up for the French luggage brand since being acquired by Samsonite Group in 2014.

The Gaultier capsule a first for the couturier, who did bags for his now-shuttered ready-to-wear line but has never before dabbled in luggage is based around a soft suitcase available in three formats that plays on the house’s masculine/feminine and innerwear/outerwear codes. It has a sober patchwork of pin-striped wool and nylon on the outside and, on the inside, a contrasting pink satin corset to hold items in place. The line includes a range of leather goods and small accessories. Prices range from 69 euros for a toiletry bag to 269 euros for the large suitcase. Read the rest of this entry »

Advertisements

SI LE PARFUM M’ÉTAIT CONTÉ

Posted on

Les sons et les parfums tournent dans l’air du soir comme une valse mélancolique et dans un langoureux vertige ! L’importance du parfum dans l’imaginaire de la sensualité n’a eu de cesse de croître. Dans l’antiquité, la Déesse Aphrodite était associée aux parfums. Les légendes racontent même que son huile de rose lui permettait de séduire ses amants. Aujourd’hui, en France, il se vend 152 000 flacons de parfums par jour, soit un peu plus d’un flacon par seconde, c’est la sensualité à portée de main.

Je souhaite vous parler d’un maître, un sculpteur de succès, un grand designer de contenus et qui a créé, à lui seul, plus de maisons sur la planète que Martin Bouygues. Ses succès tels que le ‘Flower de Kenzo’ a permis de façonner le monde de la parfumerie pendant plus de 50 ans. Aujourd’hui, âgé de plus de 80 printemps, il continue à travailler sans relâche pour imposer son style inimitable et, pourtant, souvent imité. Et, je ne parle pas des marketeurs qui viennent visiter ses bureaux et repartent comme des voleurs avec ses idées pour briller dans leurs réunions de marketing, habituellement plate d’idées, comme une réforme de l’Assemblée Nationale.

Avec « Flower de Kenzo », il a fait du couturier l’un des hommes les plus connus de la planète. Les bons créateurs sont comme une source de jouvence qui ne se tarie jamais. Malgré son âge, il garde un regard jeune sur notre monde et, avec Franck Sorbier, c’est l’un de mes créateurs préférés. Read the rest of this entry »

GUCCI AINSI SOIT-IL

Posted on Updated on

Gucci ou “Lacroix” et la manière à Arles ! Voici la grande messe dans une ambiance brumeuse où le feu, celui de la création bien sûre, est matérialisé sur le sol et fait apparaître des nymphes catholiques pour les journaux cathodiques invités pour la circonstance. Bienvenue dans la croisière qui glisse sur le monastère, plus austère que Mona d’ailleurs. Bienvenue dans la Cruise de Gucci ; un moment de présent entaché de futur.

Au cœur des Alyscamps, dans un ancien cimetière romain du IVème siècle, j’entendis un pas lourd approcher derrière la grande arche et, en même temps, je vis, dans un rayon de lumière, apparaître Christian Lacroix. Bruit de chaînes et gros verrous que l’on tirait pour que la grande porte s’ouvre sur le spectacle d’Alessandro Michele. Alyscamps du latin Elisii Campi, “les Champs Élysées” ; la demeure éternelle des âmes de ces héros de la mythologie grecque.

Le mannequin était là d’une beauté plus pâle que jamais et sa lèvre rouge, plus rouge que les survivantes du “front row” mortes de botox. Comme un labyrinthe, Gucci est le reflet du monde, un doublement de l’univers, un microcosme dans la fashion globosphère. Alessandro Michele et la Fashion Babel rêvent dans la fumée de la “Chanvre Syndicale”. Cent quatorze modèles sous une apparence seulement anarchique, mais avec beaucoup de richesse et de créativité. Read the rest of this entry »

P MORAND, LA VOIX DE SON ÊTRE

Posted on Updated on

Parce qu’en bon chef de « l’An Pire » britannique, Pascal Marrant, dans sa chronique du Figaro de la mode Outre-Manche de pioche, nous parle d’un moment long, dur et qui débouche sur 60 millions de faux-culs ; le Tunnel sous la Manche, bien sûr.

Ne soyez pas surpris ! Notre Pascal préféré ne pouvant pas parler de la mode française vient disserter sur la mode anglo-saxonne devenant ainsi le prince du Fashion Brexit. Je ne vous expliquerai pas la tenue de son article, car entre le calvinisme, l’austérité victorienne et David Bowie, cela donne un bric-à-brac pour au final faire un article que personne ne comprend même pas lui. C’est le but de nous amuser toujours plus par ces fameuses chroniques destinées à l’almanach Vermo-Figaro.

Tout cela pour nous démontrer que la vie est comme un balancier ; les excès engendrent toujours les opposés. Merci de nous le rappeler. Toutefois, dans le vrai monde de la mode, nous le savons depuis la nuit des temps. L’avantage avec Stéphane Wargner, c’est que ce dernier ne nous assommait qu’avec des évidences et ne se prenait pas pour un écrivain journaliste impénitent. Read the rest of this entry »

VUITTON A ST PAUL DE PLUIE

Posted on

A Saint Paul de Vence, dans le cadre majestueux du musée de la Fondation Maegh, Nicolas Ghesquière a opté pour une destination artistique exceptionnelle ; une croisière sur la French Riviera. Pourquoi pas ? Cette fois-ci, la crème qui était à chantilly est arrivée encore toute humide du défilé Dior.

Des invités comme Emma Stone, Jennifer Connelly, Léa Seydoux, Justin Theroux et Ruth Negga se sont rendues au village perché à la Fondation Maeght,  avec les œuvres d’Alberto Giacometti et de Marc Chagall. C’est amusant de voir les dieux de la météo aux prises avec les seigneurs du luxe », pouffait Eugenia de la Torriente, la rédactrice en chef du Vogue espagnol, singeant ainsi le journaliste de Canal-luxe, Anonymode Read the rest of this entry »

NICOLAS 2 AT VUITTON

Posted on

La marque de luxe française, Louis Vuitton, propriété de LVMH, a annoncé mercredi le renouvellement du contrat de Nicolas Ghesquière en tant que directeur artistique des collections féminines.

L’annonce cimente ainsi la relation entre Vuitton et le créateur, qui, sous son mandat, a connu une croissance « sans précédent » dans le prêt-à-porter et la maroquinerie. Bernard Arnault s’est dit « très heureux » que Vuitton poursuive son parcours avec Ghesquière. « Il a su rendre la femme Louis Vuitton contemporaine. Sa vision, son talent et sa créativité le placent parmi les meilleurs designers au monde aujourd’hui », a-t-il déclaré.

Michael Burke, président de Louis Vuitton, a également déclaré : «Il a su rendre la femme Louis Vuitton contemporaine, sa vision, son talent et sa créativité le placent parmi les meilleurs designers au monde aujourd’hui « . Quelle étrange ressemblance mais c’était la voix officielle du groupe.

En 2016, une rumeur courait selon laquelle Nicolas Ghesquière quitterait la marque en annonçant à la télévision qu’il prévoyait de lancer son propre label. Vuitton a pris probablement la mesure de cette déclaration. Usuellement, le groupe ne cède pas à ce type de pression et met plutôt sur la touche le maître chanteur. Read the rest of this entry »

BALMAIN HOMO SA PINCE

Posted on Updated on

Prenez le sac bao bao de “Issey Miyake”, puis une veste comme un sac matelassé “Chanel” pour en faire une hybridation issue d’un assemblage flashy de “Versace”, ensuite, ajoutez un blouson à pointe de métal type “Paco Rabanne”, mais pour la circonstance plus “Paco-cheap” que “Paco-chic”, et, pour finir, saupoudrez le tout d’une pâle copie de Nicolas Ghesquière et de Léonard femme pour faire une collection quarteron “Sang pour Sang” collection des autres. Read the rest of this entry »

MASUMOTO, LE MUST DU QUARTIER

Posted on Updated on

Maoto Masumoto était aux fourneaux, pour une cuisine au croisement des terroirs nippons et européens. Un concert de cuisine qui se nourrit d’une large gamme de notes, en témoignent notamment le risotto aux algues aonori, Saint-Jacques grillées ou encore la poire en gelée de uméshu, coulis de kaki, et glace à la fleur d’oranger. Tout un univers ! Un franco-japonais minimaliste en « live », pour un résultat final comme une plongée au pied du Fujiyama. Au comptoir, les associations de foie gras poêlé et d’œuf à la sukiyaki ou encore le risotto aux algues font des heureux. Le samouraï de la gastronomie japonaise à Paris nous fait son show sur des plaques qui « brillent » mais ne brûlent pas.

De grosses gambas juste saisies et des légumes croquants : gombo, choux romanesco, courgettes, carottes et je ne sais plus, mais c’était simple, savoureux et bon. Une cuisine franco génèse, digeste avec des incursions japonaises et parfaitement maîtrisées par le chef japonais Naoto Masumoto (l’ancien chef du Benkay).

Un navet en entrée – intriguant… mais un succès pour un navet garni d’une farce à la viande de veau et de foie gras, des champignons de toutes sortes le recouvrent et la surprise vient de la touche de miso assez sucrée et dont la saveur confite se cache sous le mizuna (salade d’origine japonaise). Ambiance comme « In the Mood for Love » ; les amoureux du Japon ne s’y trompent pas. Read the rest of this entry »

NEWS FROM HAUTE COUTURE

Posted on Updated on

Les défilés Haute Couture auront lieu du 1er au 5 juillet prochain. Proenza Schouler, qui avait fait le buzz sur internet avec son arrivée au calendrier de la Haute Couture en juillet dernier, ne sera pas présent cette saison. Le duo de créateurs Jack McCollough et Lazaro Hernandez, particulièrement enthousiaste en juillet dernier, ne donne pas d’explication. Comme il est dur de confronter sa mode aux meilleurs ! Il est probablement plus facile de briller parmi les moyens de la Fashion Week de New York que celle de Paris.

En revanche, Rodarte, la griffe américaine des sœurs Kate et Laura Mulleavy, confirme sa présence et sera présente aux côtés des membres permanents, les indispensables, les poids lourds… Bref, les défilés les plus ennuyeux de la Fashion Week, excepté celui de Franck Sorbier qui reste l’âme de cette Fashion Haute Couture. Cette saison, la seule nouvelle maison à intégrer le calendrier est la marque Aganovich dont l’agence de presse « Michèle Montagne » a été élue ; pas « Montagne » mais Aganovich : « élu un bien grand mot » ; parlons plutôt de membre invité par le « Comic T » de la Chambre Syndicale de la Haute Couture.

Pour les non initiés, quand la littérature rencontre la couture, l’un, Brooke Taylor est un écrivain irlandais, l’autre, Aganovich est diplômée de la Central Saint Martins School. La maison est basée à Paris et prône, depuis des années, une élégance pure inspirée des mouvements du futurisme et du constructivisme. Bref, du « bullshit en couture ». Brooke Taylor et la créatrice danoise, Nana Aganovich, donne une palette couture de noirs et blancs. Les mannequins choisis sont un mixte de femmes d’âge mur et de jeunes filles. Ils travaillent sur les volumes et l’asymétrie, très très niche, mais pas de chien heureusement. Read the rest of this entry »

IL ÉTAIT UNE FOIS LA CHARENTE D’AISE

Posted on Updated on

De la Charente, nous connaissons son pinot, son fleuve, ses plaines à perte de vue et, si vous avez grandi en Charente, alors vous connaissez les vraies Charentaises. Mais, c’est bien ici, quoi qu’en disent les « Parigogos », qu’on connait le vrai nom du pain au chocolat, la chocolatine, et rien d’autre.

Cette pantoufle, qui est apparue au XVIIème siècle, a une histoire directement liée à celle du sabot, car, dans les campagnes, autrefois, pour rendre cette « poulaine » du jurassique plus confortable, les cordonniers-savetiers enfournaient les rebuts de feutres utilisés pour les pèlerines de la Marine Royale fabriquées localement à la suite de la fortification de la ville de Rochefort par Colbert en « 1666 ». 666 – Que Diable !!!

Jugée « un peu vieillotte », la Charentaise revient à la mode pour les jeunes qui pantouflent dans les entreprises. Je faisais partie de la French Touch chez Apple et, après une nuit plus arrosée que de raison, au petit matin, nous sommes venus au siège rencontrer les dirigeants du groupe pour présenter notre projet. Read the rest of this entry »

ANNA WINTOUR DE PISTE

Posted on

Anna Wintour, la papesse de la mode, la souveraine infaillible des Mags, le bescherelle de la « fashion » qui donne ses règles au rythme de ses menstruations. La légende de la Marie-couche-toi-là de la culture pop, la terreur des faubourgs de l’industrie du luxe que personne n’ose affronter. La femme, la plus aimée, mais aussi la plus détestée des créateurs, vous invite à dépenser 275 000 $ pour une table au Met Gala. Invité à payer au Met, néanmoins, vous ne choisissez pas votre robe ni vos ‘sex Boys’ de la soirée car chaque détail doit être approuvé par la diablesse, qui elle ne s’habille pas en Prada, montrant ainsi sa grande influence sur les puissants de la planète Mode.

Quelques jours après son dîner sur le thème catholique, en pleine confusion et guerre de religion, ajoutant au scandale, Scarlett Johansson portait une robe conçue par l’ex-épouse d’Harvey Weinstein, Georgina Chapman – un comble ! Il suffit de regarder le pipeline des starlettes qui ornaient les couvertures de Vogue dont certaines d’entre elles devaient être des cibles de choix et qu’elle donnait sans vergogne en pâture au producteur Américain.

Toutefois, ce n’est pas la première fois que Madame Wintour soutient un designer disgracié ou endosse des gens douteux au nom du monde de la mode. N’oublions pas la visite à John Galliano qui s’était livré à une diatribe antisémite dans un restaurant parisien, mais aussi le portrait éclatant de la vie de la femme d’Assad à la veille de réaliser la boucherie de son propre peuple en Syrie. Read the rest of this entry »