BREAKING NEWS

VALENTINO ASSOCIATION WITH DEVIL

Posted on

Valentino has linked with Chinese giant Alibaba to give its Candystud collection some pop in Beijing. Maison Valentino is launching two limited-edition Valentino Garavani Candystud bags, four exclusive sneakers styles and a collection of small leather goods to mark the occasion.

The collaboration will help promote the Valentino Garavani Candystud collection at a Valentino pop-up store in Beijing’s Sanlitun neighborhood and on a 3-D virtual store on Tmall Space, where the platform’s Luxury Pavilion hosts pop-up shops.

Jessica Liu, president of fashion and luxury at Tmall, said, “Valentino’s simultaneous running of a physical Candystud Factory pop-up store in Beijing and online with a Pavilion Tmall Space is a perfect illustration of how luxury brands can leverage Alibaba to engage their consumers and take advantage of the New Retail opportunity.”

The Tmall marketplace draws 580 million monthly active mobile users and has been working hard to connect with more brands, especially luxury names from the West that have been in some cases skeptical of the massive marketplace. Read the rest of this entry »

Advertisements

LA MAKILA, C’EST QUOI ?

Posted on Updated on

Le nom latin du néflier, Mespilus germanica, laisse penser qu’il serait originaire d’Allemagne mais il semblerait qu’il ait pu être introduit en Europe du nord de la Perse ou des Balkans, il y a très longtemps. Son fruit est la nèfle qui se consomme blette après les premières gelées et est connu pour ses propriétés médicinales. Au Moyen-Age, elle était très recherchée car elle permettait de soigner les maux intestinaux : ” les nèfles resserrent le ventre”.

La croissance du néflier est lente, ce qui renforce ses qualités. Son bois est dur, homogène et d’un grain très fin. Il prend un beau poli, résiste bien à l’usure et est pratiquement incassable. On le recherchait jadis pour en faire des manches d’outils, des fouets ainsi que des cannes. En Bretagne, la roture taillait son penn-baz (gourdin) dans le néflier. Voltaire écrit que les bourgeois des villes de Flandre jouissaient du droit de prouver leurs prétentions avec la massue de néflier. En Pays Basque, on l’appelle makila : un bâton de néflier ferré au gros bout avec une poignée garnie de cuivre ou de cuir et ayant une dragonne.

Bâton de marche traditionnel des Basques, le makila symbolise toute une façon de vivre, de penser et d’honorer. Élégant, pratique, redoutable, objet de décoration comme de défense, signe distinctif ou compagnon de marche, il est un élément essentiel de la sensibilité basque. Read the rest of this entry »

DIOR LA CRÈME CHANTILLY

Posted on Updated on

Alors que l’année dernière, Dior avait présenté sa ligne croisière 2018 en Californie, cette année la maison du Maître de Granville, avec la participation de son mentor le Seigneur des Arnault, présentera sa collection Croisière, au cœur du Domaine de Chantilly, le 25 mai prochain. Préparez vos hélicoptères, les baronnes et Vuittonnesses seront invitées à un grand raoult.

En plein cœur des Grandes Ecuries du Domaine de Chantilly, la Baronne de la cystique Reynal qui, elle, comme bonne pouliche ne sera pas dépaysée par ce lieu emblématique lui rappelant celles d’augias, fera partie des 3000 symboles de l’art de vivre à la française.

Le Seigneur des Arnault viendra rendre visite à son cousin le prince de Condé qui fit construire ce joyau de l’architecture du XVIIIe, et il devrait s’y sentir comme chez lui car Jean Aubert architecte (le Seigneur aime les architectes) était également l’architecte de l’Hôtel Biron, le bâtiment qui héberge le Musée Rodin où Dior a organisé un grand nombre de ses présentations de Haute Couture ces dernières années. Read the rest of this entry »

SI FRANCK SORBIER M’ÉTAIT CONTÉ

Posted on Updated on

Cette extraordinaire vague de créativité, qui a déferlé sur la France sous l’autorité de Louis XIV, a libéré des désirs qui ont créé les fondations du luxe à la française. À travers son histoire, le roi et la France vont vivre un moment clé entre 1660 et 1715. On comprend mieux comment et pourquoi le pays acquiert le statut de première capitale de la sophistication et de l’art de vivre dans le monde.

L’image nationale de la France fut le produit de la collaboration d’un roi visionnaire, d’artistes et d’artisans les plus brillants de tous les temps, d’hommes et de femmes qui furent des génies fondateurs dans des domaines aussi variés que la vinification, les accessoires de mode, la joaillerie, la décoration intérieure, la codification des techniques culinaires, la coiffure…

Il y a eu également un second type de collaboration, celle que Louis XIV et une équipe de brillants créateurs, ceux-là mêmes dont les inventions allaient d’une technologie révolutionnaire de fabrication de miroirs pour la galerie des glaces du palais de Versailles à la conception de bottes totalement inédites aux fontaines dans les jardins de Le Nôtre. Read the rest of this entry »

LUXE LE CHIC DU CHEAP

Posted on Updated on

Nous sommes Avenue Montaigne où les touristes Japonais multiplient les razzias sur les doudounes en taffetas (1 150 euros) et les chemises en popeline à col inversé (290 euros) – 130 euros pour un tee-shirt blanc, tout de même ! «Admirez les finitions, insiste le mannequin vendeur, en caressant la broderie près de son cœur, exactement là où est votre portefeuille.

Pour atteindre cette perfection, nous engageons les meilleurs artisans nous dit-on ? Mais, vérification faite dans la cabine d’essayage, l’étiquette du polo porte la mention «made in Turkey». Magie du luxe ! Pour raconter leur métier, les grandes maisons françaises vantent leur fabrication, leur savoir-faire pluri-séculaire, le tour de main incomparable de leurs ouvrières des délocalisations !

Comme tout le monde, les grands noms cherchent, en effet, à réduire leurs coûts. Comme Givenchy, marque du groupe LMVH, le salaire moyen des ouvrières polonaises est de 200 euros par mois. Il faut avouer que la qualité est toujours irréprochable : leurs machines sont même plus modernes que celles des usines Françaises. Read the rest of this entry »

KERING MONTAGE OFF SCORE

Posted on

Des perquisitions ont été ordonnées dans le cadre d’une enquête pour fraude fiscale menée par un procureur de Milan le 29 novembre 2017. Celui-ci reproche à Gucci, filiale du groupe français Kering, d’avoir dissimulé 1,3 milliard d’euros d’impôts en sept ans en localisant artificiellement ses profits en Suisse, via un montage financier passant par le Luxembourg et les Pays-Bas. La brigade financière a fouillé, pendant trois jours, les bureaux ainsi que les domiciles des trois directeurs de la marque, tandis que le PDG, Marco Bizzarri, est cueilli par les policiers à l’hôtel Park Hyatt de Milan.

D’après les juges de Milan, il semblerait que ce n’est que la partie émergée de l’iceberg, car des documents montrent qu’il ne s’agirait pas seulement d’une affaire Gucci mais plus largement d’une affaire Kering. Le numéro deux mondial du luxe se serait constitué un trésor de guerre d’environ 2,5 milliards d’euros depuis 2002, un préjudice pour l’Italie, la France et aussi le Royaume-Uni.

Au sommet de ce montage, on trouve deux sociétés : Kering Holland et Kering Luxembourg. Une tirelire remplie de milliards, conçue pour certainement un besoin en fond de roulement. Mais sûrement aussi pour répondre à des problématiques d’attaque d’éventuels raiders, comprendra qui veut. Read the rest of this entry »

MANISH ARORA UN PAPILLON FAUNE

Posted on

Thubten Sangpo n’est pas un sanglot comme on aurait pu le supposer. Manish Arora ou le bouddhisme brassé avec Kamakura, que ma voisine avait confondu avec « Kamasutra » ; une ex-avocate Russe qui, autrefois, tirait sa subsistance à passer sa langue sur ses lèvres en signe de satisfaction devant l’idée d’un mets succulent qui n’était autre que son patron. Beaucoup plus de léchages que de plaintes qu’elle consignait à foison pour le Barreau. Read the rest of this entry »

CHANEL VERT DE GRIS

Posted on

On pourrait dire que Karl Lagerfeld était sorti du sous-bois pour nous présenter cette présentation de prêt-à-porter 2018/2019, et nous aurions pu voir la couleur de l’automne dans les “presques mort doré” au vu de l’invitation. Moi, je n’ai vu que la couleur vert de gris. C’est un service de sécurité impressionnant qui nous accueille à l’entrée du Grand Palais et nous sommes parqués sur le chemin de halage avant d’être fouillés comme des bestiaux qui vont prendre un wagon pour la Pologne.

Toutes les Vuittonnesses et les Baronnesses étaient présentes et elles arboraient leur nouveau sac “mamelle” pour certaines et, pour d’autres, leur dernier “Mac charnel”. Difficile de maintenir une pénombre d’automne dans un lieu baigné par le soleil de mars. Mais, Chanel n’a aucune limite, rien n’est impossible même celui de mettre un brouilleur de portable afin que les  journalistes ne puissent pas retransmettre en live le show de la maison aux deux C. La “fourrire” est de retour me dit la baronne. Non, tu rigoles, je lui répondis. Non, je te promets. Bref, en effet, fausse ou vraie, peu importe, la fourrure est de retour chez Chanel, et cela va remuer dans les chaumières des bobos parisiens du Châtelet et institutionnels de Péta qui viendront voir la prochaine fois les “Pétas” qui m’entourent à foison. Read the rest of this entry »

BALMAIN CROÛTE QUE CROÛTE

Posted on

C’est une bien triste profession ; celle où l’on accepte qu’un créateur-designer ne sache pas monter, ne serait-ce qu’un tailleur, sans une équipe autour de lui ! C’est une bien étrange profession que d’adouber un mystificateur qui prend les idées des uns et qu’il mixte avec celles des autres pour refaire quelque chose d’anciennement nouveau pour  lui-même. C’est un bien étrange métier que d’accepter quelqu’un qui n’a jamais fait aucune étude dans une école, et qui vient prendre le travail de ceux qui ont payé et trimé pour concrétiser leurs passions et pouvoir vivre leur rêve de couture. C’est un bien étrange métier de choisir une créateur en fonction de son appartenance à un groupe ou à sa sexualité, discriminant, de ce fait, les autres.

C’est une bien étrange activité de prendre la création d’accessoires réalisés par d’autres et se les approprier sans vergogne pour une marque qui n’est même pas la sienne ! Présentez vos excuses à Monsieur Balmain, à Monsieur Givenchy, à Monsieur Guy Laroche, à Monsieur Montana et à tous ces grands créateurs qui ont fait la mode et ce qu’elle est aujourd’hui, que vous rapinez à foison.

Bien étrange situation que celui de la couture où des inconnus ont un avis sur tout et surtout un avis, sans avoir aucune légitimité. Il est vrai qu’au royaume des aveugles les borgnes sont rois. Read the rest of this entry »