BREAKING NEWS

LA SYMPHONIE DES BONNES PERSONNES

Posted on Updated on

La pire des décadences n’est point celle qui naît d’un excès de raffinement dans une élite, mais de la vulgarité et de la méchanceté. La vulgarité est partout et elle provient du ruisseau là où se tient usuellement les palabres des céphalo-abstinents. Elle n’est jamais de belles manières et vous aurez beau la dépeindre aussi harmonieusement que vous le pourrez, elle n’en reste pas moins aussi immonde. Elle nous submerge, et elle est activée par des intelligences mycosées, ou par des travailleurs besogneux de la filouterie, qui pour survivre à leurs turpitudes, trouvent une satisfaction à détruire la vie des gens biens. Je peux imaginer, avec effroi, ces prévôts affublés en 1936 d’un uniforme avec un logo rouge et une croix noire, transformés en petit chef pour anéantir la balade des bonnes personnes, et les faire brûler dans le four des enfers; pour le grand malheur de tous.

Des voyous qui jettent Homère aux latrines, et compissant les tables de la Loi. Ces métaphoriseurs de mots ampoulés, grands diseurs de billevesées, arrivent comme des chiens cyniques pour activer leur pompe obscène et blasphématrice comme signe extérieur de faiblesse. Read the rest of this entry »

NOUVELLE TERRE D’HERMES

Posted on

Jeudi soir dernier, Hermès avait invité toutes ses juments, qui sont les premières clientes de la maison, pour la réouverture de son magasin à San Francisco où la maison est depuis 32 ans. La marque propose une expérience événementielle, pour une ruée sur l’or de la « silly conne » Valley qui ne sera pas en reste, car la seule modernité de la maison sera bien le bracelet de « l’Apple Watch ». Un thème équestre, cela n’est que justice de rendre à césar ce qui appartient à cheval, et qui a bien failli appartenir au « Cheval Blanc ».

Un vaisseau « amylase » dans cette nouvelle boutique de 836 mètres carré de soie, un géant pour une société de luxe qui n’est qu’une puce face à celle du Seigneur des Arnault, mais nul n’est prophète en son prémix. Un espace tentaculaire pour quelque 500 invités triés sur le « carré », qui ont pu admirer le fleuron de la marque. Des exclusivités de la maison pour ce site de San Francisco, dont un nouveau sac de pêche pour aller à « Fisherman Wharf », ainsi qu’un nouveau bracelet « Apple Watch » en cuir de veau, un clin d’œil du « foutage de gueuses » pour les clientes les plus « pur-sangs » de la Californie.

A noter que George Boutros, le légendaire négociateur en fusions et acquisitions de la Silicon Valley, a visité l’espace avec son épouse, tout comme l’investisseur Bill et Sako Fisher, ainsi que des centaines d’autres invités, mais n’allez pas interpréter qu’ Hermès chercherait des fonds pour se développer. Une hospitalité à grand coup de verres de champagne californien et de vins de la Napa, la qualité requise pour une soirée de haut « vole », car bien mal acquis ne profite qu’après. Read the rest of this entry »

MELCHIOR THIMISTER PASSED AWAY

Posted on

Russe, Français, Belge, orthodoxe, catholique, un mélange peu orthodoxe mais une carte de l’Europe. Après un passage chez Karl Lagerfeld et dans la Maison Jean Patou, il travaille comme décorateur avant d’être nommé directeur artistique de la maison Balenciaga. Il mit à profit ces cinq ans et demi à ce poste pour redonner un nouveau souffle, puis créa sa propre marque à Paris en 1997, sous laquelle il a depuis présenté des collections de Haute Couture et de prêt-à-porter.

En même temps, il prit la direction artistique de la marque Italienne Genny, et de 2005 à 2007 celle de Charles Jourdan. Il a aussi travaillé pour de nombreuses marques de prêt-à-porter en tant que consultant. Les créations de Thimister possèdent une certaine légèreté et une poésie dont il émane une élégance dépourvue de coquetterie. Dépoussiérant le traditionnel savoir-faire de la Haute Couture, notamment en utilisant des matières peu conventionnelles.

Didier Grumbach lui propose alors de défiler comme membre invité de la Haute Couture. La marque Thimister fera donc deux défilés de prêt-à-porter et autant de défilés couture par an et ses investissements, qui sont considérables, auront raison de sa fragilité, qui faute de partenaires financiers, amèneront celle-ci à cesser son activité quatre ans plus tard. Read the rest of this entry »

FAUCHON MADELEINE DE PROUST

Posted on

À Paris, il y a un nouveau fleuron du luxe pour la marque Fauchon qui se décarcasse pour vous. C’est bien la moindre des choses compte-tenu du nom du propriétaire. Situé dans l’ex-fleuron du palais de cristal au cœur du triangle, face à la Madeleine, là où on ne peut s’arrêter sans évoquer ce lieu d’aisance le plus connu de Paris ouvert en 1905 et de pure style Art Nouveau qui rappelle les fastes de la Belle Epoque. Fermé en 2011, voici quand même un quartier qui renaît de ses cendres avec un hôtel où tous les superlatifs ne seront pas suffisants pour vous le décrire. Read the rest of this entry »

SERGE MANSAU LA LAMPE D’HELIOS

Posted on Updated on

Depuis longtemps, je rêvais d’avoir dans mon appartement une oeuvre du Maître Serge Mansau. Ce grand sculpteur, c’est un peu comme Picasso, on ne peut pas obtenir de lui une œuvre facilement. Car, même si l’artiste est très prolifique, il ne se découvre pas d’un fil, comme ces hommes tiges qui marchent l’échine courbée, ils ont le nez baissé, non pas pour vous fuir, mais pour tracer leur route. L’homme est sans concession, et si vous ne lui plaisez pas, inutile d’essayer de venir découvrir les œuvres qui regorgent dans sa grande maison de la région parisienne.

Bref, j’étais à Paris chez un fabricant de meubles du nord de l’Europe, “Idées A construire”, promenade du dimanche bucolique pour dépenser quelques sous durement gagnés et continuer ma fièvre acheteuse. Quelle n’a pas été ma surprise quand je suis tombé sur la lampe “Ribbon”, que j’avais vu en sculpture chez mon Maître préféré. Mon sang n’a fait qu’un tour, j’ai dégainé ma carte bleue comme une arme de construction massive, et je l’ai achetée immédiatement. Elle trône aujourd’hui dans mon salon autour des œuvres et des flacons de parfums que j’ai déjà du Maître.

Sur la photo, vous pouvez voir ce luminaire ainsi que sa sculpture originale. Et quand le couple, le plus fusionnel de la planète, est venu dîner à la maison, j’étais très fier d’allumer ma lampe sculpture, sachant immédiatement que le créateur la reconnaîtrait. Quel n’a pas été mon étonnement, quand il m’a dit d’un ton tranchant : “oui, c’est la copie qu’un industriel n’a pas pu s’empêcher de m’emprunter”. J’ai trouvé cette formulation pleine de finesse et d’esprit et d’une grande mansuétude. Read the rest of this entry »

DANS QUELLE MORT VUITTON ?

Posted on

Il était le descendant direct du célèbre maroquinier du luxe. Patrick-Louis Vuitton, cinquième du nom depuis son ancêtre Louis, s’est éteint, mardi, à 68 ans (bien jeune pour mourir). Costume trois-pièces, moustache élégante, l’homme travaillait encore chez le célèbre malletier du groupe du Seigneur des Arnault. « Monsieur Patrick », comme on aimait à l’appeler dans la maison, avait grandi à Asnières-sur Seine, dans la demeure qui bordait les ateliers historiques créés en 1859.

Il avait rejoint la maison Vuitton en 1973 en tant qu’artisan menuisier. Il avait d’abord eu à faire ses preuves avant d’en gravir les échelons, pour reprendre les rênes de l’atelier d’Asnières, berceau de l’entreprise. « Le savoir-faire n’existe que s’il est transmis », avait coutume de déclarer l’arrière-arrière petit-fils du fondateur.

Cet entrepreneur, chasseur, grand fumeur de cigares, peintre à ses heures, avait participé à l’expansion industrielle de l’entreprise et dès 1977, Patrick-Louis Vuitton avait ouvert un second atelier à Saint-Donat dans la Drôme. En 1990, il s’était vu confier les commandes spéciales, le sur-mesure de la malle. La première commande fut destinée au transport du matériel hi-fi d’un des plus grands chefs d’orchestre japonais au monde. Read the rest of this entry »

ALESSANDRO MICHELE MONO GENRE

Posted on

Dans la longue histoire du genre animal, ce sont ceux qui ont appris à collaborer et à improviser efficacement qui l’ont emporté, et remerciez Alessandro Michele pour faire bouger les lignes, l’un des plus grands directeurs créatifs de 47 ans pour la maison Gucci nous affirme François-Henri Finaud.

Le changement de la mode masculine a commencé par Michele et cette évolution sismique prédit une décennie de révolte luxueuse. La liste des hommes, qui affluent chez Michele pour des costumes, des mocassins, des babioles et des foulards, semble infinie. En fait, on y trouve des noms aussi divers que Roger Federer, star Suisse du tennis, et Dapper Dan, designer de Harlem et légende du hip-hop. Qui plus est, beaucoup de ces hommes sont tout aussi susceptibles de porter une robe Gucci qu’un mocassin de la maison du Prince de Venise. Read the rest of this entry »

McCARTNEY YELLOW BRAINSTORMING

Posted on Updated on

La Stella May Day a maintenant une responsabilité officielle au-delà de sa marque en tant que conseillère spéciale du développement durable chez LVMH – Moët Hennessy Louis Vuitton, le Seigneur des Arnault lui demande « « Help! » Help, I need somebody Help ».

La mode, c’est le changement, et autrefois, cette observation se référait aux vicissitudes vestimentaires allant de la palette des couleurs de vos collants, aux tissus de vos tailleurs. Cependant de nos jours, ce changement englobe beaucoup plus, et pour la grande prêtresse de la mode éthique, Stella Mac Quarter, reconnue pour son rejet passionné de tout ce qui vient de l’animal y compris son mari. D Grumler, d’ailleurs, vous dirait que les ordures c’est glamour, prêchant pour une paroisse qu’il connait bien.

« Le fait que le Seigneur s’adresse à moi en tant que femme de l’industrie de la mode pour obtenir des conseils et des solutions, c’est pour moi, un grand honneur et je pense que c’est un moment historique « ob-la-di, ob-la-da ». Stella est ici pour « fournir des solutions, » et s’est associée à LVMH en début d’année, après avoir racheté l’année dernière à Kering sa maison sur « Abbey Road. » La voilà maintenant propulsée au « firme maman » et papa bien sûr du luxe Français.

Au cours de ces dernières années, la mode a fait des ravages sur l’environnement, et les entreprises sont maintenant désireuses de se repositionner pour ‘être à l’avant-garde du développement durable, et éliminer complètement les animaux et la fourrure afin d’oublier pour un temps l’histoire de l’homme de Cro-Magnon . Read the rest of this entry »

LA MODE ET LE LUXE EN L’AN 2145

Posted on Updated on

Quelle sera la physionomie de la mode en 2145 ? Dans 128 ans, les organismes professionnels auront tous disparu. Seuls resteront les écoles qui auront été transformées en machines pour chiens savants qui ne savent plus rien. La capitale sera vide de véhicule à énergie fossile, et d’ailleurs le seul fossile que nous pourrons rencontrer sera la Vicomtesse de la Cystite Reynale, accrochée à son privilège de pouvoir rester au bar du Ritz à écluser son whisky qui, d’ailleurs, s’appellera le Ritz Arena.

En 2145, seul D Grumler, avec l’argent amassé de la Chambre Stomacal et de Mugler aura réussi à se faire réaliser une fécondation in vitro à un eunuque pour renaître de la cuisse de Lucifer et enfin continuer ses basses œuvres pour l’éternité à un échelon comique. Un damné est par essence immortel, il peut au moins être tranquille de ce côté-là.

En 2145, Pierre St Laurent racontera l’histoire de ‘Yves St Bergé’ et la grande épopée de la maison. Le fils du Seigneur des Arnault lui aura disparu dans une communauté fanatique prônant les produits naturels sur le plateau du Larzac de Mars, en réaction à son père, qui voulait lui faire croire que ses produits étaient 100 % bio.

Sa sœur, la Dame du Châtelet sera à la tête du groupe le plus important de la galaxie depuis presque maintenant 40 ans. Quand le groupe lance un nouveau produit, il diffuse à dix milliards d’individus en même temps, à tel point que les enfants du Seigneur ne peuvent pas dépenser les revenus des revenus des revenus… Amazon a disparu absorbé par le groupe LVMH-CF-YSL-KER qui aujourd’hui pilote 18 500 marques par sa holding « Carrefour Luxe ». Read the rest of this entry »

LA ELBAZ DU BUSINESS

Posted on

Retour en grasse pour Alber Elbaz, avec l’idée pour Richemont de marquer son intention de renforcer sa position dans la mode, et pour la circonstance une joint-venture dénommée AZfashion. Tout un programme, pour un projet inédit visant à trouver quelque chose qui véritablement m’a échappé ! Richemont a récemment acheté le bijoutier Italien Buccellati à ses propriétaires chinois, et il y a environ 12 mois, le groupe crée une joint-venture avec Alibaba pour pousser Net-a-porter. Où est la cohérence entre le supra-luxe et net-à-porter, qui rime avec prêt-à-porter, un écran de fumée peut-être.

Le groupe de « Vacheron consanguin » décrit AZfashion comme « une start-up innovante et dynamique destinée à transformer les rêves en réalité ». Johann Rupert doit avoir commencé à fumer la moquette, et il paraît qu’en entendant Alber décrire sa vision de la mode et les projets qu’elle lui inspire, le viel homme à la Chrysler de plus de 20 ans d’âge et qui vit toujours chez ses parents, a été charmé. « Frappé par sa créativité et sa perspicacité, son talent dit-il et son inventivité, sa sensibilité envers les femmes et leur bien-être, seront un grand atout pour notre groupe. Nous accueillons chaleureusement Alber dans le groupe Richemont, et nous nous réjouissons d’un partenariat passionnant », a-t-il déclaré en lui remettant le « Golden Israé-Hello » pour qu’il ait pognon sur rue.

Elbaz a la réputation d’être un talent Auvergnat, et ayant su faire valoir clairement sa valeur chez Lanvin avec un chèque gastronomique, sa petite entreprise AEK Designs, société privée à responsabilité limitée mais pas à bénéfice limité, dont il est le seul propriétaire, a réalisé un chiffre d’affaires annuel de 5,6 millions d’euros en 2014, et de 5,9 millions d’euros en 2015. Read the rest of this entry »

MANISH LE NOEUD DE SATAN

Posted on Updated on

Il suffit de peu pour le reconnaître ; des cornes et des sabots fourchus, une queue acérée et une petite barbichette avec un oeil sardonique. Non, je ne parle pas de D Grumler. Pourtant instrument d’obéissance au pouvoir de l’Eglise et de l’Etat, c’est selon, il symbolise l’autorité centralisée dans un monde partagé entre dominants et dominés. Voilà bien une collection dans toute sa symbolique entre Satan et Méphistophélès, nous voilà au sein de la mode avec un couturier qui pense que la couture n’est pas un art, mais qu’il faut quand même un artiste pour la réaliser.

Ouvrir son art et ses œuvres à toutes les disciplines et tous les publics était l’une des volontés de Manish cette saison. Il choisit des grands nœuds pour que nous soyons émus, mais aussi la proximité pour la tendresse qu’il veut donner au monde. Je suis capable d’avoir des yeux les plus vides et les plus stridents à la fois, pour regarder ce monde avec un œil qui élimine les conventions. Passant outre les défilés conventionnels du podium et des « front rows », il investit la galerie des glaces du Passage Jouffroy, là où vous pouvez découvrir une magnifique brasserie du milieu du XIXe siècle devenue l’un des passages couverts les plus fréquentés de Paris. La légende raconte qu’autrefois une fontaine d’eau claire existait et était considérée comme sacrée « oh la vache »! On en fit même un dicton : « jeune fille qui a bu l’eau de la fontaine restera fidèle à son mari. Tout un programme.

A New Delhi, ville natale, une créature, à l’apparence d’un singe, apparaissait la nuit dans la capitale et attaquait des gens. Les témoignages étaient souvent différents mais tendaient à décrire le monstre couvert d’épais poils noirs aux yeux rouges brillants. Read the rest of this entry »

GUEULE DE BOIS EN HÉBREU

Posted on

Shabour, signifie « brisé » ou « gueule de bois » en hébreu, pas besoin d’être converti pour venir dîner dans cette chapelle des bobos parisiens située dans le quartier « Mont Orgueil ». C’est le chef israélien Assaf Granit, « qui lui ne reste pas de marbre » officie. Les tables autour de la cuisine situérs au centre de la salle vous proposent une trentaine de tabourets serrés les uns contre les autres invitant au partage. Les bons comptoirs font les bons amis. Devant les clients, une poignée de chefs œuvre dans une ambiance de bougies et de romantisme. C’était tout à côté de chez nous, à 5 euros en Uber, 2 arrêts de bus pour les flemmards et gratos en Vélib.

Je déteste ces restaurants qui vous refusent une table et qui vous interjettent que les réservations se font exclusivement sur internet alors que c’est faux. Il n’est pas possible de réserver ni par téléphone ni par internet, et même si vous vous y prenez à l’avance les réservations ne sont pas encore ouvertes. Alors, comment faire ? Il faut connaître ces entremetteuses de la vie parisienne qui vous réservent une place si vous faites partie de ces gens de qualité, entendez par là « friqués » ou connus. C’est Kif -Kif.

Bref, la carte et ses intitulés du menu gravés sur la stèle de Mérenptah ou « les tables de la swag », et qui laissent place au mystère, pour un voyage avec des saveurs qui étonnent, et décontenancent inexplicablement. « Glace à l’orange et au za’atar » avec un « saumon gravelax » passé dans de la vodka et les épices exclusivement de Sion ou un œuf mariné au thé noir accordé avec du tahiné « sésame ouvre toi ! » « Célèbre en Israël » me dit la Gogo danseuse qui m’accompagne, le Saumon il est « Grace Lax » (comprenez de L.A.X. croyant qu’il était produit sur les pistes de l’aéroport de Los Angeles, connu comme le houblon! Une Jolie sélection de vins qui sort des frontières et concernant les frontières, ils s’y connaissent pour faire bouger les lignes, mais chacun sait qu’avec la bitumeuse qui m’accompagne « l’alcôve tue lentement ». Read the rest of this entry »

DIOR ET LE CRACHEUR DE PERLE

Posted on

A Shanghai, la marque Dior s’est rapidement excusée auprès des représentants Chinois, car un de leurs incultes avait exclu Taiwan d’une carte de l’Empire du Milieu qui illustrait le nombre de boutiques dans le pays, mais excluant l’île de Taiwan lors d’une conférence.

En effet, interrogé par un étudiant sur les raisons de la disparition de Taïwan sur la carte, le représentant de Dior a répondu : « Je pense que c’est peut-être parce que l’image a été mal coupée ou l’île de Taiwan est trop petite pour apparaître. Quand notion de géopolitique n’oblige pas – les jeunes sont ainsi – inculte et façonnent un univers à leur image, hermétique à la moiteur du cul, pour préférer la culture du moi.

Cette intelligence mycosée, probablement diplômé de l’école Pascal Marant, a ensuite expliqué de façon plus que douteuse qu’il faisait une différence entre la Chine continentale, Hong Kong et la région de Taïwan, en soulignant que les marchés de Hong Kong et de Taïwan ne sont pas dans les régions dont il a la gestion. Mais demeurer ferme en l’erreur, c’est errer deux fois.

L’étudiant chinois qui, lui par contre, connait la géopolitique, ajouta : « Oui, je comprends que vous gérez la Chine continentale, mais votre carte indique la Chine globalement. Je crois toujours que vous devez inclure Taiwan sur votre carte. C’est comme si vous parliez de la maison Christian Dior et que vous ne mentionniez pas le Maître de Granville, le créateur de la maison. En tous cas, en voilà un, qui va se retrouver au courrier de la maison des erreurs 404 pôle emploi. Read the rest of this entry »