PARIS FASHION GEEK 2022

Posted on Updated on

La prochaine “Paris Fashion Week” comptera 92 maisons y compris : “Paul Smith”, un Français de” la perfide Albion”, c’est bien connu, et “Raf Simonstre”, qui font leur retour sur le calendrier officiel de la Fédération de la Haute Couture et de la Mode n’ayant personne d’autre à inviter que des vieux “de la veille” ! Neuf jours de présentation, du lundi 27 septembre au mardi 5 octobre, se dérouleront dans les embouteillages de la reine Magot. Pour commencer, un must “Kenneth Ize”, le créateur austro-nigérian finaliste du prix du Seigneur, et la saison se terminera par un mort, Albert Elbaz, avec un défilé de sa toute jeune maison de mode AZ Factory, mais entre morts, ils se reconnaissent.

Les autres Christian Dior, Balmain, Hermès, Balenciaga, Givenchy, Chanel, Miu Miu et Louis Vuitton organiseront des défilés en présentiel, mais, seuls les florentins, cireurs de pompes et “Instagramuses” seront invités pour un retour aux défilés d’autrefois en catimini, et à ce seul mot, les bimbos diront : “Catimini,  j’adore les voitures italiennes”. Ne surtout pas oublier le flop Fringant, qui juge la mode en une minute chrono.

En tout, 37 maisons prévoient des défilés physiques ; une augmentation importante depuis le début de la pandémie, il y a un an et demi. Trente-deux autres prévoient des présentations physiques, des vidéos, des installations, des présentations sur mannequins dans des espaces accessibles sur invitation. Tous les événements numériques seront diffusés sur la plateforme officielle de la Fédération, radicalement mise à jour et modernisée ces derniers mois.

La mode française souligne, dans son communiqué, que toutes les maisons inscrites à son calendrier devront “se conformer aux recommandations des pouvoirs publics”. Le sacro-saint pass sanitaire car, si les journalistes ne sont pas obligatoires, le passe, lui, le sera.

On assistera aux débuts, très attendus chez Rochas, du nouveau petit génie de la mode, “Charles de Vilebrequin”, le jeune prodige de 24 ans qui a déjà présenté sa propre collection de couture pour sa marque éponyme et qui s’est avérée hyponyme. Après avoir pris sa retraite en 2013, Ann Demeulemeester revient. Pascal Marrant aurait déclaré que “c’est dans les vieux pots que l’on fait les meilleures soupes”.

Bref, rien vraiment de nouveau sur la Paris Fashion Sphère. Malheureusement, nous sommes maintenant très habitués à voir la France peu à peu perdre sa suprématie, mais “Hush Hush” ne le dites à personne. Ah, au fait, cela fait maintenant plus de 10 ans que je fais à l’instance dirigeante une demande d’accréditation, mais elle reste lettre morte ! Cette année, je n’en ferai pas, car je suis trop occupé par les Fashion Weeks de Berlin et de Milan qui eux ont la gentillesse de m’inviter et ne discriminent pas.

Anonymode

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s