LA VEUVE NOIR DE YANG LI

Posted on Updated on

Qui ne connait la petite à ‘Reigner’ appelée aussi Latrodectus Mactans ou la Veuve Noire ? Yang, qui n’est pas Ying mais seulement Li, connaissait-il Germaine Labarte, amie de l’Aga Khan et qui a construit Valentino ? Ce jeune chino-australien quitte son pays à l’adolescence pour des contrées lointaines et arrive à Londres pour étudier la mode à la « Central Saint Martins College of Art ». Repéré par Raf Simons, ceci explique cela, il travaille dans son atelier à Anvers en Belgique, sa première collection « Zero Hour ». Il était probablement une vision de lui-même sans le « Hour ». En tout cas, dans la nuit, nous y étions et il n’était pas zéro heure, le noir avec quelques touches de bleu, mais, pour ce trublion de couturier de l’Empire du Milieu, le bleu était plus ‘Kleinquant’ que Klein.

Ce montre tout a fait secte en France pour la Fashion Week de Paris, avec pour seul talent, l’impudence de son mentor Raf Simons. Les couturiers réunis ne s’entendaient pas sur son talent alors ils l’ont mis dans les mains de la petite Montaigne, mais il ne reste q’un Elbaz sans inspiration, la seule proximité que nous remarquons, c’est qu’il s’apprête à jouer son rôle sur le grand “échiquier” de la mode.

Anonymode

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s