L’EFFLUVE DES JOURS DE GABRIELLE

Posted on Updated on

chane5Chanel lance à l’automne un nouveau parfum féminin nommé “Gabrielle Chanel”. Il sera dévoilé à l’automne prochain par la Maison de la rue Cambon, 15 ans après le lancement de « Chance », la maison pense probablement que de continuer à associer la marque Chanel à KL doit changer.

Mais, prendre comme égérie Mademoiselle Chanel, qui reste collée à l’image de l’interview de Jacques Chazot, c’est-à-dire, une vielle femme aigrie dégommant Yves St Laurent. Cette même femme, qui avait libéré les femmes de leur corset, était finalement enfermée dans un carcan intégriste intellectuelle réactionnaire et amoureuse du passé.

Quatre films « autour de l’insoumission, la liberté, la passion et l’allure” ; valeurs qui ont gouverné la vie de Gabrielle Chanel et qui restent aujourd’hui encore une inspiration pour toutes les femmes » nous dit le communiqué lavage de cerveau du groupe Chanel.

Une liberté de ton qui devrait transparaître dans la nouvelle création olfactive, mais qui de fait n’est pas réelle car il n’y a pas plus sectaire que la marque Chanel. Sectarisme d’une marque pour les influenceurs qui ne sont jamais invités aux shows de la maison, et protection de leur créateur fétiche qui n’a plus besoin d’être protégé de la presse puisque maintenant il est sourd, et, par conséquent, il n’y n’entend plus rien à la mode, car sa mission est atteinte : avoir marqué de son image dans le monde de la mode. Mais, sa notoriété, à l’échelon de l’univers, n’est finalement personne.
Enfin, une marque qui peine et peinera dans le futur pour rester à ce niveau de notoriété, car quand les chinois et les indiens seront éduqués, la marque disparaîtra. Quant à Karl, le travail le console et le fortifie, il n’est point paresseux, car c’est un terrible laborieux, mais encore faut-il que le travail profite. Il ne faut pas se morfondre dans l’effort inutile, mais lui n’a jamais eu les douleurs de l’enfantement de la création, il est comme ces femmes dont la configuration de leur bassin éjecte leur progéniture comme pour mieux s’en débarrasser. Leur création, à peine sortie, passe à la production d’autres chiards, sans vraiment comprendre ce qui leur est arrivée.

A propos, la mise au point du parfum a été confiée à Olivier Polge, nez de la maison parisienne depuis 2013. Olivier, une huile dans le parfum.

Anonymode

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s