PHILADELPHIA POUR ALBERT II

Posted on Updated on

graceC’est une maison dont la valeur n’a aucune importance. Quelque soit son estimation actuelle sur le marché ou quelque soit le montant final de sa vente, elle n’a tout simplement pas de prix parce que c’est celle qui m’a vu grandir et celle qui a abrité ma famille annonce le prince.

Le Prince Albert honore sa maman, Grace Kelly, par l’achat de la maison de son enfance. Non seulement celle-ci est la maison où sa mère a grandi, mais aussi où son père a fait sa demande en mariage à sa mère.

La maison d’enfance, la plus glamour de Philadelphie, a trouvé un nouveau propriétaire, Le Prince Albert II, le monarque incontesté et incontestable, régnant actuellement sur Monaco et qui est le fils de Grace Kelly, a confirmé qu’il a acheté la maison de famille Kelly pour la somme plutôt modeste de 775.000 $ en septembre de cette année. Dans une déclaration, Son Altesse Sérénissime a exprimé sa joie de posséder l’élégante propriété de sa mère: «On se sent bien.”

Construit par son père John B. Kelly, elle est terminée en 1929. La maison de six chambres dans le East Falls de Philadelphie était l’endroit où Grace Kelly a grandi.

house2Le domaine a été mis en vente à 1 million $ au cours de l’été. Mais le prix d’achat était lié à l’état de la propriété. Le Prince Albert a fait allusion à un plan pour créer éventuellement un musée ainsi que des bureaux pour sa fondation.

Faut-il vendre un lieu qui peuple votre cœur ou faut-il le garder égoïstement pour soi quitte à le laisser dépérir ou mourir avec vous en ayant été incapable de lui transmettre une deuxième vie dans d’autres mains? Quelque soit le choix, il ne sera pas le bon.

Une maison d’enfance n’est pas un mausolée parce qu’elle vous parle plus qu’une tombe dans un cimetière. Dans une maison d’enfance, vous ne faites pas l’amour comme ailleurs parce que c’est un endroit tout simplement bizarre pour le faire.

C’est un lieu où les règles d’hier valent toujours aujourd’hui comme des réflexes ordonnés et donc un territoire toujours incertain pour les «pièces rapportées». C’est peut-être aussi, après tout, un cadre idéal pour d’autres enfants qui, au jour le jour, grandiront, apprendront, renâcleront, rêveront, riront, pleureront, avec suffisamment d’énergie depuis ses fondations pour abriter d’autres bonheurs ou d’autres malheurs. That’s the way it is.

Anonymode

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s