DIOR PARIS 2017 LA TOUCHE GRAZIA

Posted on Updated on

diorUne « escrime » de lèse-majesté. Maria Grazia Chiuri aurait-elle voulu se protéger des futures attaques de mon fleuret car à la fin de l’envoi, je touche.

Sur une musique « Under The Sun » de Mark Pritchard, lancinante et entêtante qui va, durant tout le show, nous heurter les oreilles, les plastrons d’escrimeuses arrivent les uns derrières les autres, cœur en bannière pour mieux nous toucher.

Elle tire le tissu, agile comme Scaramouche, comme si elle pouvait imaginer qu’à la fin de l’envoi, je me couche. Vous cousez plus blanc que l’amidon comme pour nous faire un don mais, nous parons la pointe dont vous me faisiez don à la fin de l’envoi, je touche.

Nous cherchions des princesses habillées de crinoline, nous avons eu des bassesses entourées de banderilles mais à la fin de l’envoi, je touche. Vous êtes venue du Piémont pour nous faire oublier Simons, mais vous n’avez rien changé pour le faire oublier, et à la fin de l’envoi je mouche.

Anonymode

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s