YVES SAINT LAURENT 2017

Posted on Updated on

influencerHier soir 20 heures, à l’hôpital Laennec à Paris, le lieu n’a rien à voir avec la mort annoncé de la Chambre Syndicale mais au contraire, avec la naissance du couturier Vaccarello dans ‘l’habit-me’ de Yves Saint Laurent. Chantier en devenir comme celui de la marque où après Slimane tout est à reconstruire.

Comme elle est rude la pression pour Anthony Vaccarello de prendre un costume si grand. Comme lui nous sommes là tout ouïe à attendre sous le sigle “YSL” géant lumineux le commencement du défilé en espérant qu’il ne tombe pas sur nos têtes, quand le vent commencera à se lever.

Le premier modèle s’avance en jeans et body en cuir qui nous suggère une femme Saint Laurent en totale décontraction. Mais que s’est-il passé depuis que le Maître a quitté le monde de la mode, pour que l’on vienne inlassablement nous proposer un générique de mode, comme une pilule que l’on avalerait peu à peu pour au final faire de la femme “un” (si peu de féminin).

Alors au milieu de la collection, comme si le créateur s’était aperçu de son erreur, il s’est senti obligé de nous montrer des attributs féminins, comme pour nous signifier que c’est bien de la femme glamour dont nous parlons.

Tous les ingrédients étaient réunis : chantier, grue, hôpital, malades et enfin un estropié de la mode avec deux bras gauches ! Comme elle a été dure la pression pour le petit Vaccarello, si dure que nous nous ne l’avons même pas reconnu.

Anonymode

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s