UNIVERSITAIRE DE LA MODE

Posted on Updated on

tetedemodeVoyant que la vision était celle des loups, toujours armés les uns contre les autres, livrés au mépris du risible, comme un acharnement à conduire en agoraphobe les insectes, les moustiques, les critiques, les margoulins, les florentins, les créateurs de vêtement, et tout ceux qui se targuent d’être des couturiers digne de ce nom, rentrent dans une profonde dépression.

Anatomie d’une profession à la dérive, ils sont là à sucer le peu de substances de mode du passé qui reste, pour finir par détruire un métier par leur ego. Des vermines éphémères qui ne dérangent pas les institutionnels qui, d’ailleurs, regardent ce péril qui est pour eux sans danger, énorme erreur !

La Fashion Week de Paris Haute Couture est terminée, et bien que la femme soit dirigée par des ringards qui n’ont rien à voir avec les homos sapiens qui eux créaient dans la grotte de Chauvet des croquis d’une subtilité et d’un romantisme sans égal. Pour nous rien de nouveau sous le soleil, une seule collection a attiré notre attention, celle de Julien Fournié ou la vison de l’orient et de l’occident, sorte de pont entre l’extravagante Française mélangé avec un soupçon de Wong Kar-wai.

Non sans penser au vêtement de Monsieur Morand, qui n’a rien à voir avec seulement un vêtement, puisqu’il décrit avec brio l’histoire d’une civilisation ou la sociologie d’un mode de vie en devenir. C’est à peu près la phrase qu’il aurait donné pour décrire la Fashion Week et même moi je ne la comprends pas mais il est vrai que je ne suis pas un universitaire.

Anonymode

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s