YOHJI YAMAMOTO PARIS 2020

Posted on Updated on

WALTER VAN BEIRENDONCK

Posted on Updated on

Bienvenue dans le monde supra imaginaire du plat pays, celui qui est venu des six d’Anvers pour une partie sombre de sadomasochisme. Nous étions venus voir le King et nous avons fini par voir le Kong. Retour sur le monde extraordinaire de la Fashion « Trique ».

Parqués comme des bestiaux de la sphère Fashion, je suis très impressionné par le grand nombre de barbus : un barbu, c’est un barbu. A partir de trois barbus, on appelle cela des barbouzes, non ? Il me donna presque raison, nous pensions voir de la couture masculine, pour finalement rentrer dans un monde étrange et très lointain de l’image que nous nous faisons de l’élégance. Le belge, qui n’est ni de ‘Chambre Syndic-anal’ ni de la « Cambre », nous assène sa création non seulement à grands coups de marteau mais aussi en nous mettant sous perfusion d’un remède contre la constipation, et ainsi transformer la Fashion Week de Paris en gastro-entérite géante. Nous avons vu des hommes qui portaient des pointes et, pourtant, ils n’étaient pas des danseurs de l’Opéra de Paris. Sur leurs figure des masques en vinyle comme pour braquer la Haute Mouture. Read the rest of this entry »

GUCCI, BALANCE TON QUOI

Posted on Updated on

Un sablier qui caracole en tête dans le temps Gucci ; celui qui s’affole, le temps qui expire pour qu’Alessandro Michel se souvienne en regardant ce pendule en métal aux lourds contrepoids suspendus par sa tige au milieu des invités. Une image sur la planète et le temps qui passe devant nous, peut être ! Mais aussi un message qui nous dit : « je me souviens de toi couture de tous mes rêves, je me souviens de toi, et par cet auguste pendule, patiné et griffé par les ans, qui représente le temps qui est passé si vite pour notre génération, je vois s’enfuir la Haute Couture et disparaître… »

Un balancier d’une horloge en hiver qui compte les pas de son passé, et, de sa grande aiguille qui frémissait au début de la création, et hésitait, lorsque la jeune fille/garçon de la demeure attendait la visite du couturier et viendra lui rappeler que les années 70 sont de retour. Les éléments caractéristiques de l’esthétique notamment les charmants effets de couleurs, et les graphiques attrayants avec un sens du mystère sur le genre ont donné naissance à une ligne qui ré-interprète les styles classiques du vêtement des bourgeoises de Neuilly. Read the rest of this entry »

ENVIRO-DÉ-MENTAL VALADE NON ?

Posted on Updated on

Signe de la montée en puissance de son engagement en matière de développement durable, LVMH a nommé Hélène Valade directrice du développement environnemental, à compter de cette semaine. Nous voilà entrées dans l’année chinoise du lapin… c’était bon pour le développement du râble ! Hélène Valade sera rattachée à Antoine Arnault qui, en plus de ses fonctions de directeur de la communication, prend désormais en charge la direction de l’environnement.

Valade succède à Sylvie Bénard, directrice environnement pendant 26 ans. Cette Madame « Valade » rejoint le groupe de luxe en provenance du Canal Français Suez, et ainsi évite le cap de Bonne-Espérance. Spécialisée dans les déchets, et je ne parle pas là des anciens employés du groupe, elle était directrice du développement durable depuis 2014 pour la Forme de l’eau du deuxième groupe mondial devant Veolia. Elle conseillera le fils du Seigneur sur l’environnement, par exemple: racheter le pastis Ricard, car il préserve la « couche d’eau jaune », ou arrêter le massacre des cochons « tirelire », car c’est toujours les mêmes qui paient. Read the rest of this entry »

TANFIN LA MARQUE ET LA PLUME

Posted on

Babylone a vanté ses murailles de briques, Rhode a fait renommer son colosse l’orgueilleux, et l’Égypte a réalisé des sommets avec des masses de pierres admirables. Pour ma part, je réserve le travail de la plume à un miracle des cieux. Mais, qui sait que les plumes de corbeaux, de coqs de bruyère et de canards étaient utilisées pour l’écriture fine et les plumes de vautours et de l’aigle pour l’écriture à traits larges ?

La plume d’oie, elle est connue des romains pour écrire sur les parchemins et papyrus au IVe siècle, mais les égyptiens préfèrent le calame, c’est de là d’ailleurs que vient le lapsus calami : lapsus écrit, par opposition au lapsus linguae, parlé.

La plumasserie est sans doute aussi ancienne que les sociétés humaines. L’art plumaire est un art sacré et ce métier manuel demande une grande dextérité et de la concentration. Valérie Tanfin travaille la plume sous toutes ses formes : du plus minutieux et délicat au plus gigantesque et extravagant. Read the rest of this entry »

KERING FORREST BURN

Posted on

Les marques du prince de Venise, Kering, font une donation d’un total d’un million de dollars australien pour lutter contre les incendies de forêt dans le pays, soit une goutte d’eau pour éteindre un océan de feu. Il est vrai que par les temps qui court, il faut mieux investir dans l’écologie que dans un couturier en manque de fond de roulement pour se développer malgré un fort potentiel !!!

A plus long terme, le groupe, qui possède les marques de luxe Gucci, Saint Laurent et Balenciaga ainsi que les marques de joaillerie Boucheron et Qeelin, prévoit de participer à des programmes de reforestation et de biodiversité. Il est difficile aujourd’hui de soutenir un continent comme l’Australie qui a continué à investir dans les énergies fossiles, qui a refusé de signer les accords de Tokyo puis de Paris sur le climat pour doper une croissance de 3% par an depuis 20 an, alors que ce continent avait un atout majeur de développement avec l’énergie solaire, la bio diversité et sa richesse naturelle : pauvres Koalas, les kangourou et autres espèces… Pour toutes ces raisons, le choix de Kering est incompréhensible.

Plus de 50 entreprises de mode se sont ralliées dont David Jones, Country Road Group, Alex Perry, Dion Lee, Toni Maticevski et WelleCo de Elle Macpherson, qui s’engagent à faire des dons. Le gouvernement australien prévoit un fonds de 1,4 milliards de dollars australiens pour la récupération des feux de brousse et a déployé des milliers de réservistes des forces de défense ainsi que 14 millions de dollars australiens de financement supplémentaire pour les avions bombardiers d’eau. Read the rest of this entry »

LE JEUX DU STRASS

Posted on Updated on

Les marques de luxe convergent vers le secteur des jeux et ainsi faire des affaires directement ou indirectement avec des sociétés qui captent plusieurs heures par jour leur public. A l’image de la société Tencent, qui est également propriétaire de We Chat, et domine le marché mondial des jeux et du E.sports pour communiquer et pénétrer la génération des millennials, ces zombies de la vie, égoïstes et qui mangent des hamburgers bio pour continuer à jouer.

L’Internet en Chine est entre les mains de deux géants : Alibaba et Tencent. Leur emprise est digne de la Stasi de l’Allemagne de l’Est, et quand il s’agit de trafic web, de systèmes de paiement et de logistique, Alibaba, le leader chinois de l’e-commerce est tout puissant, et son entrée récente dans l’industrie des jeux et du E.sports depuis 2017, va venir conforter leur emprise sur un peuple de plus en plus abruti par les jeux du stade, mais les Romains et Caligula en particulier avaient déjà compris cela.

Louis Vuitton a publié la semaine dernière une collection dédiée à son partenariat avec la société américaine Riot Games, également détenue par Tencent, pour le championnat du monde de la League of Legends, (l’argent ne fait pas de politique !) Les habits des figurines font écho aux vêtements que Nicolas Ghesquière a conçu pour le personnage d’Qiyana (une indécente de lit) de la League of Legends, qui porte une arme brandée par l’emblématique logo “Louis Vuitton”. C’est comme si un client Vuitton restait dans un magasin plusieurs heures d’affilée, celui-ci restera plus de huit heures en moyenne par semaine devant la publicité déguisée des marques, imprimant ainsi dans son cerveau vide, des impulsions d’achat, d’accessoires totalement inutiles et qui sont totalement indispensables. Read the rest of this entry »

Posted on Updated on

EMANUEL UNGARO MEURT A PARIS

Posted on Updated on

Emanuel Ungaro meurt hier à Paris, il sera inhumé ce jour en l’église St Roch. À partir de l’âge de neuf ans, Emanuel Ungaro commence par apprendre le métier de tailleur avec son père, à Aix-en-Provence. Issu d’une famille d’immigrés italiens très modeste, originaire des Pouilles, Francavilla Fontana plus exactement, il décide alors de rejoindre Paris puis Barcelone chez Balenciaga.

Formé par Balenciaga chez lequel il passera six années, puis deux ans chez Courrèges, il crée sa griffe en 1965 et présente sa première collection durant la tendance de la mode futuriste, avec peu de moyens. Sa marque de fabrique : des mélanges d’imprimés, des nuances vives, un art du drapé. Le magasin principal d’Emanuel Ungaro est situé au début de l’avenue Montaigne, à Paris. Dans les années 1980, il fait partie des cinq grands noms de la haute couture parisienne, dans cette période de renouveau de la mode française.

En 1996 sa société est rachetée par le groupe italien Ferragamo pour mieux se développer. Mais, n’étant plus maître de sa propre maison, il préfère arrêter. Il quitte le monde de la mode parisienne le 26 mai 2004 après plus de 35 années de collections.

En 2008, la marque de cosmétiques M·A·C utilise son nom pour la diffusion d’une petite collection de produits de maquillage. En 2009, il dessine un motif pour les deux timbres de Saint-Valentin pour La Poste française. En 2009, le label avait réalisé des ventes d’environ 200 millions de dollars de produits de parfumerie et de lignes moins chères vendues en Asie, mais la collection perd de l’argent depuis des années. Read the rest of this entry »

MY LORD IS RICH

Posted on Updated on

Voilà le sentier de la réussite ; lundi matin le Tycoon du luxe, le Seigneur des Arnault a atteint une toute autre plateforme. Pendant un bref instant, il a été classé comme l’homme le plus riche du monde, poussant le fondateur d’Amazon, Jeff Bezos, à la deuxième place, sur la liste des billionaires en temps irréel calculé par Forbes. En fait, plus je grossis plus je « m’aigris ». Seulement, le moment fut éphémère comme un rhume, (une tempête sous narine) et l’après-midi déjà, Bezos était de retour avec une fortune de 110,1 milliards de dollars et cela malgré son divorce de 38 milliards de dollars cette année.

Le seigneur a consacré toute sa vie à construire le groupe de luxe qu’il dirige. Depuis le début de l’année, l’action de la société est en hausse de 59% à 409,70 euros (dont 1,5% de plus lundi) beaucoup diront quelle réussite !

Alors, moi je veux vous dire, Monsieur, que si vous êtes riche, je suis bien plus riche que vous. Car chaque matin, je vais prendre un petit café à la terrasse du Petit Marcel avec ma copine déjantée que j’adore, Alex. Je suis riche car j’ai des amis qui m’aiment et qui me consolent dans la peine et soignent souvent ma solitude. Je suis riche parce que j’ai des enfants à qui je n’ai rien donnés et qui sont, somme toute, très prometteurs. Je suis riche car la diversité de chacun qui m’entoure fait ma richesse. Read the rest of this entry »

UN SOCRATE CONTEMPORAIN

Posted on Updated on

Cette histoire est connue sous le nom des trois tamis, et elle reflète peu la société des anonymes d’aujourd’hui et pourtant ! Un homme de cour se presse auprès de Socrate pour lui relater qu’il sait quelque chose que lui ignore, sans doute à propos de l’un de ses amis. En réalité, l’homme veut surtout être le premier à lui faire part d’une rumeur. Socrate freine son élan en lui demandant avant de parler s’il avait songé à faire passer cette information par son concept philosophique des trois tamis.

Le premier Tamis est celui de la vérité par lequel Socrate nous recommande de vérifier si ce que nous nous empressons d’annoncer est vrai. Le deuxième tamis est celui de la bonté autrement dit Socrate nous force à réfléchir pour savoir si ce que nous allons dire est véritablement bienveillant. Enfin, le philosophe athénien examine le troisième tamis qui consiste à savoir si ce que nous brûlons de narrer se révèle utile à quelqu’un ou à quelque chose.

Socrate conclut la conversation de manière définitive en déclarant que si ce que nous disons ne contient ni le vrai ni le bon ni l’utile, il vaut mieux alors nous empresser de l’oublier, et de nous taire. Socrate était un homme simple et sage mais surtout un juste ordinaire quelqu’un qui à la sagesse de mesurer sa capacité à humaniser le monde. Read the rest of this entry »